Affaire d'armes chez Soro, la démonstration de Moussa Touré qui fait douter

Affaire d'armes chez Soro, la démonstration de Moussa Touré qui fait douter

Moussa Touré nie la présence des armes dans la résidence de Soro à Marcory Résidentielle
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 27 décembre 2019 à 19:45 | mis à jour le 27 décembre 2019 à 19:47

Outre l'enregistrement sonore qui continue de faire des vagues, les armes présentées par le procureur comme étant saisies chez Guillaume Soro et certains de ses proches, suscitent également des interrogations. Pour Moussa Touré, Directeur de la communication de l'ex-PAN, il s'agit d'un grossier montage du régime pour mieux couler son patron.

Armes chez Soro, Moussa Touré dénonce une cabale du pouvoir

Jeudi 26 décembre 2019, lors de sa conférence de presse tenue au Palais de justice d'Abidjan Plateau, le Procureur Adou Richard a présenter plusieurs photographies d'armes et autres matériels de communication saisis lors des perquisitions menées chez Guillaume Soro et ses proches. Pour Moussa Touré, Communicant en chef de la GSK Team, il ne s'agit que d'une machination des hommes du pouvoir pour justifier leur complot contre l'ancien Président de l'Assemblée nationale. D'autant plus qu’il était matériellement impossible de découvrir des armes aussi bien à la résidence que dans le bureau annexe de son patron.

Selon sa démonstration, Moussa Touré indique que la résidence de Soro Guillaume sise à Marcory Résidentielle était surveillée 24h/24 par quatre (4) caméras du CCDO. De même, après le retour avorté du Président du GPS, ses hommes avaient reçu des informations faisant état de ce que la résidence du maître des lieux allait être placée sous scellé par la justice ivoirienne, recevant des ordres de la haut. Aussi, ont-ils entrepris de vider cette villa cossue de « tout ce qu'il y avait de précieux dans la maison ».

« Les montres, bijoux de sa femmes, voitures, vêtements, chaussures, tableaux et pièces de valeur ont tous été évacués », a-t-il indiqué. Touré Moussa trouve donc impensable que ces objets soient mis hors de portées sans pouvoir en faire de même pour d'éventuelles armes que cette résidence cacherait. Puis, il ajoute que s'il y avait effectivement des armes chez son patron, il les aurait jetés dans la lagune qui borde la clôture de la maison, au cas où leur déplacement paraissait difficile.

Poursuivant, il ajoute que le siège du GPS est situé à proximité de l'ambassade des Etats-Unis, lieu hautement surveillé par une technologie américaine qui détecterait toute présence nocive en ces endroits. Par ailleurs, la visite régulière de militants et autres sympathisants qui ne sont pas forcément connus de la direction rendrait plus difficile d'avoir ces matériels militaires en ces lieux. Lors de la descente musclée des éléments des forces de l'ordre à ce siège dans l'après-midi du 23 décembre 2019, ils avaient fracturé toutes les portes et fouillé le bureau annexe de Soro. Si ces armes y étaient, l'écho serait immédiat.

Moussa Touré s'interroge donc par quelle alchimie ces armes auraient été retrouvées dans ces deux lieux au regard de la démonstration qu'il vient de mener. Et pourtant le Procureur de la République Adou richard soutient mordicus que les enquêteurs ont effectivement retrouvé ces armes en ces lieux qu'il a indiqués.


Rappelons à toutes fins utiles qu'un important arsenal de guerre avait été retrouvé, en mai 2017 dans la résidence secondaire à Bouaké de Souleymane Kamaraté Koné dit Soul to Soul, Directeur du protocole de Soro Guillaume. C'était lors de la mutinerie des 8 400 ex-rebelles intégrés à l'armée régulière.