Tentative putsch de Soro: L'arsenal de guerre saisi par les enquêteurs

Par Dreyfus polichinelle | Publié le 26 décembre 2019 à 18:43 | mis à jour le 27 décembre 2019 à 09:20

Guillaume Soro est poursuivi pour "tentative de déstabilisation" et détournement de deniers publics". Face à la presse, ce jeudi 26 décembre 2019, le Procureur de la République a énuméré l'arsenal de guerre saisi par les enquêteurs sur les mis en cause.

Le Procureur brandit les armes prises chez des pro-Soro

Le retour annoncé de Guillaume Soro à Abidjan n'a finalement pas eu lieu. L'ancien Président de l'Assemblée nationale a été dérouté vers un pays voisin, et un mandat d'arrêt international a aussitôt été lancé contre lui pour "Tentative de déstabilisation" et "Détournement de deniers publics".

Ces accusations du procureur de la République Adou Richard avaient fait jaser bon nombre d'observateurs. Cependant, le parquetier qui est sûr de son affaire a tenu à balancer les preuves qu'il détient contre l'ancien chef rebelle et ses hommes à la suite des perquisitions et saisies.

Aussi, photographies à l'appui, le conférencier a présenté :

- 5 téléphones

- 9 puces téléphoniques

- un lot de matériels de communication radio

- 5 gilets par balle et un keblar

- 4 treillis

- 3 mitrailleuses de type 12-7

- 6 caissettes de minutions de 12-7

- 4 RPG 7

- 13 roquettes

- 3 cache-flammes

- 4 missiles anti-char

- 59 paquets de minutions AK

- 19 chargeurs de kalachnikov AK 47

- 14 Kalachnikovs AK 47

- 2 caissettes de minutions de FM

- 1 seaux remplis de minutions AK 47

Notons que lors de la mutinerie de mai 2017, un impressionnant arsenal de guerre avait été découvert au domicile sis à Bouaké de Souleymane Kamaraté Koné dit Soul to Soul, le Directeur du protocole de Guillaume Soro.