Prétendu limogeage du régisseur de la MACA : Toute la vérité

Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 10 janvier 2020 à 13:11 | mis à jour le 10 janvier 2020 à 13:45

Amoikon Monson, régisseur de la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan, MACA, s'est étonné de son limogeage annoncé sur les réseaux sociaux, suite à l'affaire relative au transfèrement manqué, le mardi dernier, des proches de Guillaume Soro, de l' établissement placé sous sa responsabilité vers d'autres établissements pénitentiaires.

"Affaire Soro, le régisseur de la MACA met fin à la rumeur sur son "limogeage"

Joint au téléphone par le confrère L’Intelligent d'Abidjan, dans la matinée du jeudi 9 janvier 2020 pour savoir la vérité à propos de son "limogeage" annoncé par l'entourage de Guillaume Soro, le régisseur de la MACA s'est dit surpris.

" C’est vous qui me l’apprenez. Je ne suis pas au courant d’une telle décision. En plus, je n’ai également reçu aucun document me notifiant une telle décision. Actuellement où je vous parle, je suis au travail, assis à mon bureau. Oui, les trois prisonniers ont été envoyés ailleurs, cette fois, avec des papiers qui m’ont été fournis", a-t-il répondu.

Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 janvier dernier, un contingent de la Force de recherche et d'assistance de police (FRAP) faisait irruption dans les locaux de la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan.

Ces éléments avaient désespérément tenté de transférer 3 des prisonniers sur les 15 détenus pro-Soro, que sont Alain Lobognon, Souleymane Kamaraté dit Soul To Soul et Babou Traoré, vers d'autres établissements pénitentiaires.

"Pour avoir refusé de livrer sans mandat d’un juge nos camarades prisonniers aux escadrons de la mort du despote Alassane Dramane Ouattara, le régisseur de la MACA d’Abidjan vient d’être limogé", déclarait un proche de Soro sur les réseaux.

La nouvelle s'était répandue sur les réseaux sociaux au point de susciter de vives réactions sur la toile. Cette mise au point du régisseur de la MACA vient à coup sûr rétablir la vérité sur cette rocambolesque affaire.


Notons que l’opération de transfèrement desdits proches de Guillaume Soro a finalement été exécutée dans la nuit du mercredi 8 janvier 2020.

Ainsi, l'honorable Alain Lobognon a-t-il été conduit à la prison de Grand-Bassam, localité du sud-est de la Côte d'Ivoire, lorsque Souleymane Kamaraté et Babou Traoré, eux, ont été transférés à la prison de Toumodi dans le centre du pays.