Mali : Témoré Tioulenta, ministre de l'Education nationale, est décédé

Le ministre de l'Éducation nationale du Mali n'est plus
Par K. Richard Kouassi
Publié le 10 janvier 2020 à 14:37 | mis à jour le 10 janvier 2020 à 14:43

Le Mali est en deuil. On a appris le vendredi 10 janvier 2020 que Témoré Tioulenta, le ministre de l'Éducation nationale, est décédé à Bamako des suites d'une longue maladie. L'information a été confirmée par les autorités maliennes à travers un communiqué.

Le ministre de l'Éducation nationale du Mali n'est plus

La mauvaise nouvelle est tombée le vendredi 10 janvier 2020. Témoré Tioulenta, ministre malien de l'Éducation nationale, a poussé son dernier soupir. Yaya Sangaré, ministre de la Communication, chargé des Relations avec les Institutions et porte-parole du gouvernement malien, a lui-même annoncé le décès de son collègue. "Le gouvernement a le profond regret d’annoncer le décès du Dr. Témoré Tioulenta, ministre de l’Éducation nationale, survenu ce matin à Bamako. En cette douloureuse circonstance, le gouvernement présente ses condoléances à la famille et aux proches du défunt. Paix à son âme", a-t-il publié sur son compte Twitter en début de matinée.

Dans la foulée, Yaya Sangaré a annoncé que le docteur Témoré Tioulenta sera inhumé le dimanche 12 janvier 2020, à 10 heures. "Le lieu & les modalités pratiques des funérailles nationales à organiser en son honneur feront l’objet d’un communiqué du gouvernement", précise-t-il. À l'annonce du décès de l'ancien ministre malien, l'ambassade de France au Mali a adressé un message de compassion au peuple malien. "Nous avons appris avec tristesse le décès de Témoré Tioulenta, ministre de l'Éducation nationale. Nous gardons le souvenir d'échanges riches et amicaux avec cet homme de culture, profondément engagé au service de l'éducation. Toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches", pouvait-on lire sur le compte Twitter de l'ambassade.


Ancien professeur d'enseignement supérieur de classe exceptionnelle, Témoré Tioulenta était titulaire d'un doctorat en sciences du langage obtenu en 1991 à l'École des hautes études sociales de Paris. Il occupait le poste de ministre de l'Éducation nationale depuis le mai 2019. Notons qu'il a été à la tête de l'Assemblée nationale malienne de 2007 à 2013.