Une dame tente d'introduire de la drogue à la MACA et se fait choper

Une trafiquante de drogue appréhendée aux portes de la MACA

Dame Mariame Kéita qui voulait introduire la drogue à la MACA
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 18 mars 2020 à 19:39 | mis à jour le 18 mars 2020 à 19:51

Mariame Kéita a été très mal inspirée en voulant introduire de la drogue dans l'enceinte de la MACA. Cette quinquagénaire a été interpellée par le Commissariat de police du 23e Arrondissement et devra répondre de ses actes.

Une trafiquante de drogue appréhendée aux portes de la MACA

La vente et la consommation effrénée de la drogue à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA) sont une réalité. Mais l'on s'interroge jusque-là sur le circuit de cette substance hallucinogène pour arriver à l'intérieur de la plus grande prison de Côte d'Ivoire. Si le détenu d'alors, Yacou le Chinois, tué lors d'une mutinerie à la MACA était présenté comme l'un des barons de ce cartel, il n'en demeure pas moins que d'autres réseaux se développent pour pourvoir les prisonniers en drogue.

Mais tous les jours pour le voleur, un jour pour le propriétaire, dit l'adage. Mariame Kéita l'a bien appris à ses dépens. À en croire le service de communication de la police nationale, « ce mercredi 18 mars 2020, aux environs de 11 heures, le Commissariat de Police du 23ème arrondissement a été avisé par le régisseur de la MACA de ce qu’une dame, 56 ans, ivoirienne, ménagère, a tenté de faire entrer 50g de drogues enfouies dans un poulet dans son établissement ».

Mais le pot aux roses a été découvert et les gardes pénitentiaires ont mis le grappin sur cette mère de famille et son étrange colis. « Immédiatement, l'Officier de permanence s'est rendu sur les lieux avec son équipage aux fins d'interpellation », peut-on lire sur le site de la police ivoirienne.


C'est le lieu de féliciter la Brigade spéciale de la police des stupéfiants et drogue pour le travail abattu afin de mettre hors d'état de nuire ces réseaux de trafiquants de drogue qui semblent faire de la Côte d'Ivoire une véritable plaque tournante du trafic de stupéfiants.