Bénin : FCBE, les dessous du départ de Boni Yayi

Au Bénin, Boni Yayi quitte le FCBE
Par K. Richard Kouassi
Publié le 06 avril 2020 à 10:36 | mis à jour le 06 avril 2020 à 11:02

C'est officiel, Boni Yayi, ancien président de la République du Bénin, n'est plus membre des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE). En effet, l'ex-dirigeant béninois a annoncé son départ de ce parti politique à travers une publication sur sa page Facebook.

Bénin, Boni Yayi tourne le dos au FCBE

C'est à travers une longue note publiée sur sa page Facebook le dimanche 5 avril 2020 que Thomas Boni Yayi a porté la nouvelle de son départ des Forces cauris pour un Bénin émergent.

L'ancien président béninois s'est adressé aux militants de FCBE pour leur faire part de sa démission. "J’ai donc le regret de vous annoncer que je me retire du parti FCBE et je demande à tous les militants de prendre leurs responsabilités et décisions selon leur conscience au regard de la paix, de la sécurité, de la stabilité et du nécessaire développement de notre pays. Je souhaite qu’ils ne s’écartent pas du peuple et de l’intérêt général", a écrit l'homme d'Etat.

Pour Boni Yayi, il est clair que Patrice Talon, l'actuel président du Bénin, a décidé de prendre une "option contraire" devant le désir des Béninois de voir leur pays accéder au développement durable.

Il en veut pour preuve des "nominations à des postes électifs" par le chef de l'Etat. "Depuis les élections Législatives non inclusives du 28 avril 2019, le Bénin a opté pour des élections non équitables, injustes et non transparentes avec un déficit d’équité tant au niveau de la nation qu’au niveau des partis politiques", a critiqué l'ex-président de l'Union africaine, qui s'est également insurgé contre la volonté des autorités béninoises "de faire disparaitre, avec la complicité d’un groupe de militants, le parti FCBE".

À propos de la vie au sein du FCBE, le natif de Tchaourou, une vaste commune du Bénin, explique que son ancien parti politique est devenu "l’un des pôles politiques du président Talon dans la perspective du parti unique au niveau national visé par celui-ci".

Il précise par ailleurs que la faction des FCBE favorable à Patrice Talon se prépare à faire amende honorable en allant au scrutin des communales.


"FCBE est désormais bel et bien un pôle politique du président Talon", a avancé Boni Yayi. Le transfuge des Forces de cauris pour un Bénin émergent assure qu'il ne saurait militer "au sein d’un parti qui a été confisqué en raison de son engagement pour le retour de l’État de droit et de la démocratie".

Thomas Boni Yayi a dirigé le Bénin du 6 avril 2006 au 6 avril 2016.