Faso/Présidentielle : CDP, Blaise Compaoré fait la passe à son poulain

Eddie Komboïgo, candidat du parti de Blaise Compaoré à la présidentielle de novembre

Eddie Komboïgo et Blaise Compaoré
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 11 mai 2020 à 10:56 | mis à jour le 11 mai 2020 à 12:33

Fin de suspense, dimanche, quant à l'identité du candidat du CDP, parti de Blaise Compaoré, à la présidentielle au Burkina Faso. Eddie Komboïgo a été élu lors des primaires, ce jour, avec une majorité écrasante.

Eddie Komboïgo, candidat du parti de Blaise Compaoré à la présidentielle de novembre

Le Haut Conseil du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), les membres du bureau exécutif national et les secrétaires généraux provinciaux s'étaient réunis, le week-end, pour se désigner un candidat à la prochaine élection présidentielle au Pays des hommes intègres.

Ces assises étaient en effet la résultante d'un processus, qui a conduit une délégation de l'ancien parti au pouvoir à se rendre auprès de Blaise Compaoré en Côte d'Ivoire.

« Nous avons envoyé au président d’honneur, Blaise Compaoré, un projet de directive contenant le portrait-robot du candidat pour qu’il fasse des observations », avait révélé, en février dernier, Yasser Ouédraogo, 2e adjoint aux affaires juridiques du CDP.

L'ancien président du Faso avait « demandé à la direction de lui accorder jusqu’au 26 février pour revenir au parti ».

Aussi, trois candidats, notamment Eddie Komboïgo, Yaya Zoungrana et Mahamadi Lamine Kouanda, étaient en lice pour se voir désigner le candidat du CDP lors de ce scrutin, qui est du reste très ouvert.

Finalement, le troisième cité n'a pu participer à ces primaires pour dossier incomplet.

Les résultats de cette élection sont tombés, en fin d'après midi, dimanche. Eddie Komboïgo remporte donc, haut les mains, ces primaires avec 133 voix contre 21 pour son challenger Yahaya Zoungrana.


Aussitôt les élections terminées, vaincu et vainqueur ont appelé à une union sacrée derrière le candidat désigné pour la reconquête du pouvoir perdu lors d'une insurrection populaire en octobre 2014.

Eddie Komboïgo, faut-il le rappeler, dirige le CDP depuis la chute de Blaise Compaoré.

Notons par ailleurs que l'élection présidentielle au Burkina Faso est prévue pour se tenir le 22 novembre 2020, couplées avec les législatives. Le Président sortant Roch Marc Christian Kaboré est candidat pour un second mandat.