Présidentielle: Exilé à Abidjan, Blaise Compaoré candidat au Faso ?

Blaise Compaoré, le CDP attend son candidat à la Présidentielle de 2020

Blaise Compaoré, candidat du CDP à la Présidentielle du Faso ?
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 24 février 2020 à 12:28 | mis à jour le 24 février 2020 à 13:09

En dépit de son éloignement de son Faso natal, Blaise Compaoré n'est pour autant pas coupé des réalités de son pays. L'ancien président burkinabè vient d'ailleurs d'être approché par ses camarades de partie pour se prononcer sur le candidat du CDP à l'élection présidentielle de 2020.

Blaise Compaoré, le CDP attend son candidat à la Présidentielle de 2020

Déposé par une insurrection populaire, le 31 octobre 2014, Blaise Compaoré a trouvé refuge en Côte d'Ivoire, où il vit en exil depuis plus de cinq années. À Abidjan, l'ancien chef de l'État burkinabè est loin d'avoir le mal du pays dans la mesure où il bénéficie de l'attention particulière des autorités ivoiriennes, qui lui ont même accordé la nationalité ivoirienne, en vertu de son mariage avec une ressortissante du pays d'Houphouët-Boigny.

Blaise Compaoré n'est cependant pas en marge de l'actualité politique au pays des hommes intègres. Face aux attaques terroristes qui font rage dans le septentrion burkinabè, l'ancien Président Compaoré avait proposé ses services au Président Roch Kaboré pour juguler ce fléau. Même s'il s'est vu opposer une fin de non-recevoir, celui qui a passé 27 ans au pouvoir ne rechigne pour autant pas.

L'élection présidentielle au Burkina Faso est prévue pour se tenir le 22 novembre 2020, couplées avec les législatives. Aussi, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le parti de Blaise Compaoré, entend recevoir les directives de l’ex-président pour le choix de son candidat à ce scrutin.

Sur Radio Oméga, Yasser Ouédraogo, 2e adjoint aux affaires juridiques du CDP, a déclaré : « Nous avons envoyé au président d’honneur, Blaise Compaoré, un projet de directive contenant le portrait-robot du candidat pour qu’il fasse des observations. » L'ancien locataire du Kosyam a cependant « demandé à la direction de lui accorder jusqu’au 26 février pour revenir au parti ».

Mais ce portait-robot pourrait parfaitement correspondre au profil de Blaise Compaoré, ainsi que le commente un internaute du nom de Sambaré Koura : « Pour le moment, son parti est en phase d'implosion. Malheureusement, je suis convaincu que, tant que ce n'est pas Blaise lui-même, aucun choix personnalisé ne fera l'unanimité au sein du CDP, à moins que ce ne soit une tierce personne en dehors de ces mastodontes qui se battent depuis des années pour le contrôle du CDP. »


Notons que la justice burkinabè est aux trousses de Blaise Compaoré dans l'affaire de l'assassinat du Capitaine Thomas Sankara.