Guillaume Soro perd Méité Sindou, ce que propose Affoussiata Bamba

Après le départ de Méité Sindou : Affoussiata Bamba lance un appel
Par K. Richard Kouassi
Publié le 30 juin 2020 à 11:10 | mis à jour le 30 juin 2020 à 12:32

Méité Sindou ne fait plus partie du clan de Guillaume Soro. L'ancien conseiller spécial a tourné le dos à ses compagnons de Générations et peuples solidaires (GPS). Il a annoncé sa démission dans un communiqué publié le mercredi 24 juin 2020. Suite à ce départ, Affoussiata Bamba Lamine a cru bon de monter au créneau pour sonner la mobilisation.

Après le départ de Méité Sindou : Affoussiata Bamba lance un appel

Guillaume Soro a perdu un autre de ses soutiens. Méité Sindou, qui faisait partie du cercle restreint de l'ancien président de l'Assemblée nationale, a quitté Générations et peuples solidaires. Le député de Ferké avait toujours soutenu que son ex-collaborateur avait toute sa confiance. Mais la réalité est là, implacable. Méité Sindou a lâché son mentor. "Par le présent courrier, je vous adresse ma démission du Mouvement générations et peuples solidaires (GPS). Cette démission vaudra ainsi simultanément pour mes qualités d’adhèrent, de membre du Conseil d’orientation et de coordination", avait écrit Méité Sindou dans une note. Pour l'heure, l'ex-membre de la coordination GPS de l'Indénié-Djuablin n'a pas donné d'indications sur sa nouvelle orientation politique.

Candidat à la présidentielle du 31 octobre 2020, Guillaume Soro devra donc se passer des services de Méité Sindou. Exilé en France depuis le 23 décembre 2019, le natif de Kofiplé soutient mordicus qu'il briguera la magistrature suprême. Et ce, malgré sa condamnation par la justice ivoirienne à 20 ans de prison ferme pour recel de biens publics détournés et blanchiment de capitaux.


Affoussiata Bamba Lamine, l'une de ses proches, ne veut pas que l'absence de Méité Sindou puisse avoir un impact sur les soroistes. Aussi, a-t-elle lancé un appel à tous les partisans de Guillaume Soro. "Chers Amis, il ne fait aucun doute que la douceur de la victoire finit par effacer l'amertume de la patience. Nous devons avoir à l'esprit qu'un moment d'impatience peut détruire toute une vie. Gardons le cap ! ", a lancé l'avocate ivoirienne sur son compte Twitter.