Présidentielle en Côte d'Ivoire : Donald Trump prend le dossier en main

Les Présidents Donald Trump et Alassane Ouattara
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 25 August 2020 à 14:47 | mis à jour le 25 August 2020 à 16:49

Le processus électoral est dans sa dernière ligne droite aux Etats-Unis. Cela n'empêche nullement Donald Trump de prêter une attention particulière aux remous sociopolitiques qui se passent en Côte d'Ivoire, ces derniers jours, autour de la Présidentielle 2020.

Violences autour de la présidentielle: L'injonction de Donald Trump aux autorités ivoiriennes

Donald Trump, par la voix de son ambassadeur des Etats-Unis accrédité à Abidjan, se dit très préoccupé par les tensions politiques en Côte d'Ivoire. L'opposition ivoirienne a en effet organisé des marches éclatées à travers le pays pour protester contre la candidature d'Alassane Ouattara au scrutin du 31 octobre prochain. Manifestations qui ont été émaillées de violences avec à la clé des morts, de nombreux blessés et d'importants dégâts matériels. Les manifestations de rue étant interdites par le gouvernement ivoirien, les échauffourées ont donc éclaté entre manifestants et forces de l'ordre. Amnesty International, dans son dernier rapport, revelait que des hommes armés de machettes et de bois, en complicité avec la police, attaquaient également des marcheurs.

« Engagés à soutenir des élections libres, transparentes et inclusives en Côte d'Ivoire », les Etats-Unis ont appelé les autorités ivoiriennes à veiller à « la liberté d’expression, de rassemblement et d’association » comme étant des fondamentaux de la démocratie qu’elles se doivent d’observer. Ainsi que « l’application impartiales de toutes les lois » y afférentes à tous les citoyens Ivoiriens pour un « processus électoral crédible ».

Le représentant de Trump à Abidjan condamne donc la « repression et l’intimidation », qui, « n’ont pas de place en démocratie ». Voilà pourquoi il appelle le Gouvernement ivoirien à « enquêter pleinement sur les morts associées aux récentes manifestations et à rendre publics les résultats desdites enquêtes. »




Afficher les commentaires
Articles les plus lus