Candidat, Alassane Ouattara rêve de trouver un accord avec Gbagbo

Le président Alassane Ouattara veut trouver un accord avec Laurent Gbagbo
Par K. Richard Kouassi
Publié le 10 septembre 2020 à 19:31 | mis à jour le 10 septembre 2020 à 19:40

Laurent Gbagbo a-t-il réussi à se repositionner sur l'échiquier politique ivoirien après sa chute du pouvoir le 11 avril 2011 ? L'ancien président ivoirien est en tout cas en passe de fausser les calculs d'Alassane Ouattara, candidat à l'élection présidentielle pour un 3e mandat. L'actuel chef de l'État est prêt à trouver un accord avec le fondateur du Front populaire ivoirien (FPI), selon Jeune Afrique.

Que propose Ouattara à Laurent Gbagbo à 2 mois de la présidentielle ?

Alassana Ouattara est en lice pour l'élection présidentielle du 31 octobre 2020. Le président de la République avait promis de quitter la scène politique à la fin de son second mandat. Il avait déjà choisi son dauphin, en l'occurrence son Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly. "Tout au long de ma carrière, j’ai toujours accordé une importance particulière au respect de mes engagements. En conséquence, j’ai décidé de ne pas être candidat en 2020", avait-il lancé dans l'amphithéâtre de la Fondation Félix Houphouët-Boignt de Yamoussoukro, en présence de sénateurs et députés réunis en congrès en mars 2020. Mais le 8 juillet, le successeur désigné d'Alassane Ouattara, le candidat du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) meurt tragiquement en plein Conseil des ministres à Abidjan des suites d'un malaise cardiaque.

Privé de son plus fidèle compagnon, le chef de file du RHDP descend dans l'arène et annonce sa candidature le 6 août dans une adresse à la Nation ivoirienne. Alassane Ouattara assure qu'il n'a pas le choix avec le décès d'Amadou Gon Coulibaly. Toutefois, il devra affronter Henri Konan Bédié, le candidat du PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire), avec qui il est en inimitié. Entre temps, le "sphinx" de Daoukro s'est rapproché de Laurent Gbagbo, acquitté par la Cour pénale internationale (CPI) et qui s'est établi en Belgique. Conscient du poids du patron du Front populaire ivoirien, l'actuel locataire du Palais présidentiel veut convaincre le "Woody" de Mama de se tenir loin de la bataille présidentielle.


Selon Jeune Afrique, Alassane Ouattara a demandé à son homologue nigérien Mahamadou Isssoufou de jouer l'intermédiaire entre lui et Laurent Gbagbo. En effet, le président ivoirien souhaite que l'époux de Simone Gbagbo demeure neutre pendant la présidentielle. En contrepartie, l'ancien directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI), s'il est réélu, s'engage à accorder la grâce présidentielle à Laurent Gbagbo dans l'affaire du casse de la BCEAO (Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest), pour laquelle l'ex-détenu de Scheveningen a été condamné à 20 ans de prison. Il faut noter que le dossier de candidature de Laurent Gbagbo a été déposé au siège de la CEI (Commission électorale indépendante) par George Armand Ouegnin, le président d'EDS (Ensemble pour la démocratie et la souveraineté), une plateforme proche du fer-de-lance du parti à la rose.




Articles les plus lus