3è mandat en Côte d’Ivoire: Macron donne son blanc-seing à Ouattara

Confidences sur la rencontre Emannuel Macron - Ouattara à l'Élysée
Par David Yala
Publié le 04 septembre 2020 à 17:25 | mis à jour le 04 septembre 2020 à 18:02

La candidature du chef de l’Etat sortant, Alassane Ouattara, à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, divise en Côte d’Ivoire.

Confidences sur la rencontre Emannuel Macron - Ouattara à l'Élysée

Comme annoncé depuis quelques jours, la rencontre entre les présidents Emmanuel Macron et Alassane Ouattara, a eu lieu lors d’un déjeuner ce vendredi 04 septembre 2020 en France. Accueilli au bas du perron du Palais de l'Élysée par son homologue français, le chef de l’Etat ivoirien a échangé quelques accolades avec Emmanuel Macron avant de rejoindre la salle du buffet. Contrairement aux précédentes visites, il n’y a eu aucune déclaration au sortir de cette audience qui aura duré moins de deux heures de temps.

Une chose est certaine, c’est tout sourire que les deux hommes sont ressortis, avant que le président français n’accompagne son homologue ivoirien jusqu’à la montée de son véhicule de commandement. Après avoir une seconde fois échangé de nouvelles accolades. « J’ai eu un excellent déjeuner de travail avec mon ami, le Président Macron. Nous nous sommes réjouis de nos convergences de vues sur la situation économique et politique en Côte d’Ivoire, notamment l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 dans un climat de paix », a écrit Alassane Ouattara sur les réseaux sociaux.

Candidat à un troisième mandat présidentiel en Côte d'Ivoire, la candidature d'Alassane Ouattara est très décriée. Plusieurs personnalités de l'opposition politique ivoirienne ont d'ailleurs écrit des lettres au président français à cet effet pour l'inviter à dissuader son ''ami'' Ouattara. "Votre parole est, a contrario, très attendue. En ne cautionnant pas ce coup de force institutionnel, en exigeant des élections transparentes et inclusives, vous serez fidèle aux valeurs démocratiques issues des Lumières dont la France est porteuse", avait écrit Affi N'guessan, candidat du FPI à la présidentielle.

A travers cette audience qu'il a eue avec le président Alassane Ouattara, Emmanuel Macron affiche clairement qu'il n'est pas opposé à cette énième candidature du chef de l'Etat ivoirien, comme l'a confirmé ce dernier dans le tweet ci-dessus posté peu après la fin de leur rencontre. D'abord élu en 2010, le président Ouattara a été ensuite réelu en 2015. Le 05 mars 2020, devant le parlement réuni en congrès à Yamoussoukro, il avait annoncé sa volonté de se retirer du palais présidentiel.

Mais le décès brusque de l'ancien Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, initialement désigné candidat du RHDP (parti au pouvoir), a fait changer d'avis à l'époux de Dominique. L'homme a aussitôt évoqué un "cas de force majeur" pour se porter candidat. Une candidature que lui et ses partisans qualifient de "premier mandat de la troisième République" en référence à la nouvelle Constitution de novembre 2016. Là où l'opposition estime qu'il s'agit bel et bien d'un 3è mandat, pas prévu par la loi fondamentale.







Articles les plus lus