Transition: Antonio Guterres (SG ONU) met Bédié et Ouattara dos à dos

Crise ivoirienne : Guterres appelle Ouattara et Bédié à dialogue constructif
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 04 novembre 2020 à 14:29 | mis à jour le 04 novembre 2020 à 14:29

Antonio Guterres, secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU), invite les acteurs politiques ivoiriens à l’ouverture d'un dialogue inclusif.

Ce que Antonio Guterres (SG de l'ONU) demande à Bédié, Ouattara, Affi, Soro et consorts

Dans une déclaration signée de son porte-parole Stéphane Dujarric, le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterress, dit condamner les violents évènements qui ont émaillé le processus électoral en Côte d’ Ivoire.

« Le Secrétaire général condamne fermement les violences qui ont eu lieu avant, pendant et après l’élection. Il est attristé par les nombreuses pertes en vies humaines et exprime ses profondes condoléances aux familles endeuillées », a déclaré M. Dujarric, au nom du secrétaire général de l' ONU.

Certes, Antonio Guterres dit avoir pris bonne note des résultats provisoires livrés par la commission électorale indépendante (CEI), donnant vainqueur le candidat Alassane Ouattara, mais il exhorte les différentes parties à privilégier le dialogue dans le règlement de leurs différends.

« Il exhorte le Président et les principaux dirigeants de l'opposition à s'engager dans un dialogue constructif et inclusif afin de trouver une issue à la crise actuelle et à œuvrer ensemble à dégager un consensus en faveur de la cohésion nationale », a-t-il exhorté.

Engagée dans un bras de fer avec le président Alassane Ouattara, l'opposition a mis en place un Conseil national de transition, dirigé par Henri Konan Bédié, président du PDCI, avec pour principales missions de:


« préparer le cadre de l’organisation de l’élection présidentielle juste, transparente et inclusive », « mettre en place, dans les prochaines heures, un gouvernement de transition» et «convoquer les assises nationales pour la réconciliation nationale en vue du retour à une paix définitive en Côte d’Ivoire».

Sur ce point, le secrétaire général de l' ONU recommande aux acteurs politiques ivoiriens, le respect de l’ordre constitutionnel et les invite à se conformer aux principes de l’Etat de droit.






Articles les plus lus