Covid-19: Nouvelle vague de contamination en Mauritanie

Covid-19: Nouvelle vague de contamination en Mauritanie
Par Redaction 1
Publié le 04 décembre 2020 à 14:16 | mis à jour le 04 décembre 2020 à 14:17

Depuis Mars 2020, la Covid-19 fait plier le monde entier. Si certains pays africains ont pu faire face à cette grave crise mondiale sans précédent, la Mauritanie, elle, cherche encore ses repères en tirant la sonnette d'alarme.

Covid-19: La Mauritanie se reconfine

Près de 159 cas ont été enregistrés durant les dernières 24 heures. Depuis le début de la pandémie, en mars dernier, la Mauritanie a connu 9 000 cas d’infection dont 7 900 guérisons et 181 décès. La cadence des décès s’est accélérée ces derniers jours. Les écoles et universités vont être fermées pendant dix jours. Une mesure motivée par la recrudescence de nouveaux cas de coronavirus enregistrés ces dernières semaines.

L’évolution négative de la pandémie préoccupe les autorités mauritaniennes. Le virus circule rapidement et partout. Selon le docteur Sidi Ould Zahaf, le directeur général de la Santé publique : « Il est difficile d’expliquer la recrudescence du Covid, c’est devenu une maladie endémique, donc cela veut dire qu’elle est là dans la communauté. Donc, comme toute maladie endémique transmissible, elle peut donner des pics. Quand les conditions sont favorables, le virus donne des pics épidémiques. Et c’est ce qu’on vit actuellement, nous en Mauritanie. »

Pour freiner la propagation du virus, le directeur général de la Santé appelle au respect des mesures préventives : « Jusqu’à présent, on n’a pas de solution efficace pour endiguer cette maladie. Et tant que cette solution n’est pas en place, le seul moyen qui reste, c’est la prévention. Ce sont les mesures individuelles et collectives qui sont connues par tous et qui permettent de réduire au moins les dégâts de cette pandémie. »


Parmi ces gestes barrières : le lavage systématique des mains, le port obligatoire du masque et le respect de la distanciation sociale particulièrement dans les lieux publics comme les marchés et les mosquées. Le gouvernement mauritanien a également décidé de réduire la présence des fonctionnaires dans les administrations publiques.






Articles les plus lus