Guillaume Soro cadeaute les musulmans de Yopougon de vivres

Guillaume Soro, solidaire des musulmans de Yopougon
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 23 April 2021 à 09:35 | mis à jour le 23 April 2021 à 09:35

Guillaume Soro est certes à mille lieues de la Côte d'Ivoire. N'empêche que l'ancien Président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire n'est pas resté indifférent à la pénitence de la communauté musulmane, qui observe le jeûne. Le président de Générations et peuples solidaires (GPS) a envoyé des émissaires à Yopougon pour offrir des vivres aux populations défavorisées de cette commune populaire.

Guillaume Soro, solidaire des musulmans de Yopougon

Guillaume Soro vit en exil en Europe depuis son retour manqué en Côte d'Ivoire, le 23 décembre 2019. Condamné à 20 ans d'emprisonnement par la justice ivoirienne dans une affaire de recel de détournement de deniers publics, l'ancien chef du Parlement ivoirien n'est pour autant pas coupé des réalités de son pays. Aussi, à la faveur de la période du ramadan, l'ancien Député de Ferkessédougou n'a-t-il pas manqué de penser à la communauté musulmane. Communauté avec laquelle il a vécu depuis sa tendre enfance et envers laquelle il a déjà posé de nombreux actes de bienfaisance, lui, le chrétien catholique.

Yéo Baba, Délégué communal GPS de Yopougon, a en effet arpenté les rues de la commune pour offrir, au nom de Soro Guillaume, des vivres, notamment de l’huile, du riz, du sucre, du lait, aux personnes vulnérables, aux personnes économiquement faibles et autres défavorisés vivant dans des quartiers très reculés de la commune. Les Imams n'ont également pas été oubliés dans cet acte de charité.

À travers son mouvement, Générations et peuples solidaires (GPS), Guillaume Soro entend établir une « chaîne de solidarité entre les populations ». Deux cents familles ont donc pu bénéficier des largesses de l'ancien chef des Forces nouvelles (FN, ex-rébellion), selon l'élément vidéo posté sur sa page Facebook officielle.

En retour, ces familles ont formulé des prières de bénédiction et de remerciements en faveur de leur bienfaiteur. « Ce geste me va droit au coeur. On fait quelque chose pour obtenir quelque chose. Ce qu'il veut obtenir, que Dieu lui donne ça », a déclaré une bénéficiaire.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus