Côte d'Ivoire : Pierre Fakhoury, l'architecte du Sénat ivoirien

L'architecte Pierre Fakhoury réhabilitera le siège du Sénat

Connu pour ses grandes réalisations en Côte d'Ivoire, Pierre Fakhoury vient à nouveau d'être sollicité par les autorités ivoiriennes pour l'aménagement du siège du Sénat à Yamoussoukro, faisant ainsi languir les autres architectes ivoiriens.

Pierre Fakhoury, un bâtisseur de la Côte d'Ivoire moderne

A mesure que les présidents se succèdent en Côte d'Ivoire, Pierre Fakhoury ne cesse de glaner des marchés pour bâtir des grands édifices à travers le pays. Aussi, le président Félix Houphouët-Boigny avait confié à cet architecte ivoirien d'origine libanaise la construction de la basilique à Yamoussoukro inauguré en 1990 par le pape Jean-Paul II. Ce grand bâtisseur avait également érigé le mémorial Félix-Houphouët-Boigny.

De même, à l'accession de Laurent Gbagbo au pouvoir en 2000, cet architecte a une fois de plus été sollicité, contre toute attente, par le régime des refondateurs pour le transfert effectif de la capitale politique et administrative à Yamoussoukro. Pour « le grand Abidjan » de 2035, vaste projet initié par le pouvoir d'alors, c'est encore Pierre Fakhoury qui était le maître d'œuvre des chantiers pharaoniques qui devaient être bâtis.

Alassane Ouattara n'a nullement dérogé à cette tradition quasiment devenue pérenne sur les bords de la lagune Ebrié. La réhabilitation du siège de la Banque Africaine de Développement (BAD), du Sofitel Hôtel Ivoire et la construction de l'hôpital mère-enfant de Bingerville ont toutes été confiées à l'architecte préféré d'Abidjan.

Voilà que pour aménager le Sénat sur la terre natale d'Houphouët-Boigny, le groupe Pierre Fakhoury Operator Africa (PFO) vient d'être sollicité. Les autorités ivoiriennes entendent donc racheter un bâtiment mitoyen à la basilique et appartenant à Abdoulaye Diallo afin de le réhabiliter pour abriter Jeannot Kouadio-Ahoussou et les nouveaux sénateurs ivoiriens. La Fondation Félix-Houphouët-Boigny au sein duquel s'est fait l'installation de la deuxième chambre du Parlement ivoirien, le 12 avril dernier, étant une propriété de l’Unesco.