Ethiopie: Au moins 83 blessés dans une explosion à Addis-Abéba

Explosion en Ethiopie
Par Manuella Yapi
Publié le 24 juin 2018 à 06:30 | mis à jour le 24 juin 2018 à 06:30

En Ethiopie, au moins 83 personnes ont été blessées samedi sur la place Meskel, dans le centre d’Addis-Abeba, après l’explosion d’une grenade lancée au milieu d’une foule, lors d’un meeting du Premier ministre éthiopien, Ahmed Abiy, a annoncé son chef de cabinet, Fitsum Arega.

Six cas graves recensés dans une explosion en Ethiopie

Le chef de cabinet du Premier ministre a également évoqué six cas graves parmi les blessés selon les informations recueillies de sources policière et hospitalière, après cette explosion qui a eu lieu au moment où M. Abiy saluait les dizaines de milliers de personnes réunies au terme de son discours, ce qui a provoqué un mouvement de foule vers l’estrade, rapporte l’Agence France presse (AFP).

L’explosion a été provoquée par une grenade faites de personnes "dont le cœur est rempli de haine", selon M. Arega.

Le Premier ministre, qui avait auparavant fait état de plusieurs morts dans une adresse à la télévision, a soupçonné un acte planifié afin de jeter le discrédit sur son programme de réformes.

"Les gens qui ont fait ça appartiennent à des forces opposées à la paix. Vous devez arrêter de faire ça. Vous n’avez pas réussi dans le passé et vous ne réussirez pas dans le futur", a dit M. Abiy.

Il s’agissait de son premier discours public à Addis Abeba, depuis sa nomination en avril, après plusieurs autres en province pour expliquer ses réformes.

Depuis sa prise de fonctions, après plus de deux années de manifestations antigouvernementales ayant coûté son poste à son prédécesseur Hailemariam Desalegn, M. Abiy a libéré bon nombre d’opposants emprisonnés, initié une libéralisation de l’économie et opéré un remaniement des responsables sécuritaires, ce qui constitue des changements considérables.

Il a aussi décidé de mettre un point final au différend avec l’Érythrée. Sur ce point, sa promesse de rétrocéder à l’Érythrée des portions de territoires frontaliers a a déjà suscité en Ethiopie la réprobation des Tigréens, très influents dans les cercles du pouvoir avant sa nomination.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus