Côte d’Ivoire : Le Général Edouard Kassaraté est décédé

Mort du Général Edouard Kassaraté. la côte d'ivoire perd son gendarme

Le Général Edouard Kassaraté, l’ex-commandant supérieur de la gendarmerie de Côte d’Ivoire du temps de Laurent Gbagbo, est décédé d’un arrêt cardiaque hier vendredi 13 juillet 2018. Admis à la polyclinique Danga après un AVC (accident vasculaire cérébral), celui qui avait été témoin à la CPI dans le procès contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé a été arraché à l’affection de ses proches.

Le Général Edouard Kassaraté est mort

Né à Tabou dans le Bas-Sassandra, l'ouest de la Côte d'Ivoire, le Général Edouard Kassaraté a obtenu tous les grades de la gendarmerie nationale jusqu’à son plus haut niveau. De 2005 à 2011, ce Général de corps d’armée avait été le patron de la gendarmerie de Côte d’Ivoire.

Cet homme qui avait servi la Côte d’Ivoire en toute neutralité, même sous le régime de Laurent Gbagbo perturbé par la guerre contre les rebelles de Guillaume Soro, avait été nommé ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Sénégal par le Président Alassane Ouattara après la crise postélectorale. Quelques semaines après son témoignage à la CPI dans le procès Gbagbo et Blé Goudé, il avait été admis à la retraite. Pour certains, il aurait été limogé pour n’avoir pas chargé au maximum son ancien patron poursuivi par la Cour Pénale Internationale pour de supposés « crimes de masse, crimes contre l’humanité ».

À son retour en Côte d’Ivoire, il avait posé ses valises au PDCI d’Henri Konan Bédié, dit-on pour bénéficier de la protection de ce dernier, alors bras droit du président Alassane Ouattara.

Le Général Edouard Kassaraté qui avait été nommé vice-président du Parti Démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) n’apportera plus sa « modique contribution à la politique » comme il l’avait souhaité dans sa dernière interview puisqu’il quitte définitivement la scène.

Cette triste nouvelle de sa mort a été confirmée vendredi vers 20 heures locales.