Côte d’Ivoire: Le journal Fraternité Matin perd 34 millions en un an

Fraternité Matin a connu un déficitaire cette année

Le journal gouvernemental Fraternité Matin est arrivé en tête des journaux les plus vendus en Côte d'Ivoire au premier trimestre 2018 avec un chiffre d’affaires de 116 millions Fcfa contre 150 millions Fcfa la même période en 2016, soit une perte de 34 millions en un an, selon les statistiques de l'Autorité nationale de la presse (ANP, organe de régulation).

Le quotidien Fraternité Matin a connu un déficit de plus de 30 millions en un an

Sur la période de janvier à mars 2018, "Fraternité matin" a vendu 386.851 exemplaires sur 449.663 livrés, soit un chiffre d’affaires de 116 millions Fcfa, indique les chiffres de l'ANP.

Au premier trimestre 2017, le journal a vendu 500.730 exemplaires pour un chiffre d’affaires de 150, 2 millions Fcfa contre 472.687 exemplaires vendus sur la même période pour 141,8 millions Fcfa.

Le journal d’Etat est confronté depuis plus d’une dizaine d’années à des difficultés financières. Le montant cumulé "des pertes successives" est estimé à "environ neuf milliards Fcfa au 31 décembre 2016", selon le gouvernement qui a adopté fin novembre 2017, un "plan de redressement" du journal.

Selon les statistiques du premier trimestre 2018, les quotidiens indépendants "Soir Info" et l’Inter sont classés respectivement 2e et 3e avec des chiffres d’affaires de 103 millions Fcfa et 54,3 millions Fcfa.

Ils sont suivis du journal proche du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) "Le Nouveau Réveil", 4e avec 43,6 millions Fcfa et proche de l’opposition "Le Temps", 5e avec 40,7 millions Fcfa.

Le quotidien proche du pouvoir "Le Patriote" occupe le 7e rang avec 21,9 millions Fcfa.

L’hebdomadaire "ALLO POLICE" vient en première position du classement des périodiques les plus vendus de janvier à mars de 2018 avec un chiffre d’affaires de 19 millions Fcfa suivi du journal satirique "Gbich" (18 millions Fcfa) et Go Magazine (17 millions Fcfa).