Mali : Deux Casques bleus tués dans l’explosion d’une mine

Casques bleus

La Mission onusienne au Mali (MINUSMA) a indiqué vendredi que deux Casques bleus ont été tués dans la matinée, après que leur véhicule a heurté une mine, près de Douentza, région de Mopti, moins d’une semaine après l’attaque "terroriste" à Aguelhok (Nord-Est) qui a fait 10 morts et plusieurs blessés.

L'effectif des casques bleus en regression au Mali

"Ce matin vers 6H00, un véhicule d’un convoi logistique de la MINUSMA a heurté une mine aux environs de Douentza, région de Mopti, tuant deux Casques bleus et blessant plusieurs autres, dont un sérieusement, selon un bilan provisoire", a indiqué la MINUSMA dans une note.

Il y a une semaine, 10 soldats du contingent tchadien de la MINUSMA ont été tués et plusieurs autres blessés dans "une attaque complexe lancée par des assaillants arrivés à bord de nombreux véhicules armés", à Aguelhok (Nord-Est), selon la mission onusienne.

Une cérémonie d'hommage a ces Casques bleus ayant perdu la vie, lors de l'attaque contre le camp de la MINUSMA à Aguelhoc sera organisée le dimanche 27 janvier à Bamako, a fait savoir la MINUSMA dans une note.

Jeudi, les Etats-Unis, à travers leur ambassade au Mali ont renouvelé leur appel à "la prudence" à leurs ressortissants, en raison de "la criminalité et aux menaces continues des organisations terroristes".

Poursuivant, les Etats-Unis ont "exhorté le gouvernement malien et ses partenaires internationaux à coopérer pour que ces attaques fassent l’objet d’une enquête approfondie et que les responsables soient traduits en justice.