Côte d’Ivoire : Après le "Non" de Gbagbo, Bédié lui envoie Guikahué

Laurent Gbagbo, Konan Bédié lui envoie Maurice Kakou Guikahué
Par Gary SLM
Publié le 05 avril 2019 à 15:10 | mis à jour le 05 avril 2019 à 15:10

Comme nous le disions hier 4 avril, le Président Laurent Gbagbo refuse d’ engager le FPI dans la plate-forme de Henri Konan Bédié qui aura pour but de chasser Alassane Ouattara du pouvoir en 2020. Le Président du PDCI RDA qui connait les conséquences d’un tel camouflé ne démord pas.

Bédié insiste pour s'allier à Gbagbo, Guikahué en mission

On le sait, le Président Henri Konan Bédié n’est plus le bras droit d’ Alassane Ouattara. Il voit désormais en Laurent Gbagbo l’homme qui pourrait l’aider à faire regretter l’actuel Président de la Côte d’Ivoire son manquement à la parole donnée sur l’alternance à la tête du pays en 2020. Les deux hommes s’étaient mis d’accord pour que le grand parti le RHDP qui était en projet soutienne un militant actif du parti fondateur de la Côte d’Ivoire moderne. Sauf que Ouattara a refusé ce cas de figure, préférant passer par des primaires pour la désignation du prochain candidat. Depuis lors, c’est le divorce entre les deux hommes. Les propos parfois violents du patron du PDCI ont terminé de convaincre sur la profondeur du désaccord.

Henri Konan Bédié travaillait pour une condamnation de Laurent Gbagbo par la Cour Pénale Internationale pour de supposés crimes de masse, crimes contre l’humanité, puisqu’il le faisait passer pour le responsable de la crime qui a fait 3000 morts en Côte d’Ivoire. Le leader de la gauche ivoirienne est finalement acquitté et la redistribution des cartes dans le cercle politique ivoirien oblige le PDCI à s’appuyer sur lui pour évincer Alassane Ouattara et le RHDP du pouvoir.

Laurent Gbagbo n’est pas favorable à l’idée de s’associer à un parti politique juste pour aller contre un régime. Il aimerait mieux envisager un tel rapprochement avec des partis de gauche dont l’idéologie politique rejoint celle du Front Populaire Ivoirien (FPI), le Parti socialiste ivoirien, qu’il a fondé. C’est son secrétaire général M. Assoa Adou qui a dit sur TV5 Monde, que Laurent Gbagbo et sa formation politique renvoyaient dos à dos Ouattara, Bédié et Soro qui s’étaient mis ensemble pour combattre son régime.

Cette réponse ne semble pas convenir au président Henri Konan Bédié. L’ex-Président, dont le parti vient d’infliger des sanctions au Vice-Président Ivoirien Daniel Kablan Duncan et à des ministres présents dans l’actuel gouvernement, insiste pour se rapprocher du "Woody de Mama".

Après la rencontre avec Ahoua Don Melo, Bédié met le cap sur Gbagbo

Henri Konan Bédié veut relancer l’idée de coaliser les poids lourds de la politique nationale contre Ouattara. Selon le confrère l’Infodrome, il a envoyé Maurice Kakou Guikahué, le Secrétaire exécutif en chef du Pdci à Bruxelles pour rencontrer Laurent Gbagbo. L’idée pour le Président du PDCI est de convaincre le FPI qui se reconnaitre en Laurent Gbagbo d’intégrer la plate-forme à laquelle travaille le PDCI.

Cette source indique également que Maurice Kakou Guikahué a déjà rencontré à Paris, dans l’hôtel particulier de Noël Akossi Bendjo - ex-maire du Plateau en fuite depuis l’éclatement d’un scandale de détournement de fonds dans son ex-mairie-, « Ahoua Don Melo, ancien ministre et « plénipotentiaire » de Laurent Gbagbo » en présence de « Luc Gohou » afin de baliser les contours de cette rencontre à venir.

Laurent Gbagbo va-t-il revenir sur sa décision de ne plus s’associer à un leader pour combattre un autre, lui qui souhaite une réconciliation vraie entre ivoiriens et aussi entre hommes politiques de Côte d’Ivoire ?



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Eudoxie Yao quitte Paris et rentre en catimini à Abidjan