Afrique: paludisme, l'OMS lance un vaccin expérimental

Vaccin expérimental contre le paludisme
Par K. Richard Kouassi
Publié le 23 avril 2019 à 13:03 | mis à jour le 23 avril 2019 à 13:03

Le paludisme cause des centaines de milliers de morts en Afrique. L'Organisation mondiale de la santé (OMS), prenant la pleine mesure de la menace que constitue cette maladie, lance un vaccin expérimental, ce mardi 23 avril 2019, au Malawi.

Un vaccin grandeur nature contre le paludisme

Le géant pharmaceutique d’origine britannique, GlaxoSmithKline, en collaboration avec l'ONG Path, est à la base de l’élaboration du vaccin expérimental contre le paludisme, dénommé "Mosquirix". ce vaccin a bénéficié du financement de l'Alliance du vaccin (GAVI), du Fonds mondial de lutte contre le SIDA et le paludisme, ainsi que de l'UNICEF.

Ce vaccin a nécessité un investissement d'un milliard de dollars et plus de trente ans de travaux menés par des spécialistes. Ce mardi 23 avril 2019, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a procédé au lancement de la campagne de vaccination au Malawi. Cette campagne s'étendra au Ghana et au Kenya la semaine prochaine.

D'ici à 2020, l'OMS compte vacciner 120 000 enfants à travers cette opération. Des essais préliminaires avaient déjà été menés entre 2009 et 2015. Selon les chiffres, le nombre d'épisodes paludiques chez les enfants de 17 mois à 5 ans a été réduit de 39 %.

L'Afrique, le continent le plus touché

A en croire l'Organisation mondiale de la santé, en 2017, le nombre de cas de paludisme s'élevait à 219 millions contre 239 millions en 2010. L'OMS précise que 92 % des cas, soit 200 millions, étaient enregistrés en Afrique. Le continent africain devançait ainsi l'Asie du Sud-est (5 %) et la Méditerranée orientale (2 %). L'Inde et quinze pays d'Afrique subsaharienne rassemblaient à eux seuls 80 % des cas de paludisme dans le monde. Cinq pays concentraient près de la moitié des cas : le Nigeria (25 %), la République démocratique du Congo (11 %), le Mozambique (5 %) et l’Ouganda (4 %). Soulignons que 435 000 décès dus au paludisme ont été observés.


" Toutes les 30 secondes, un enfant meurt du paludisme quelque part dans le monde. Chaque année, cette maladie contamine de 350 à 500 millions de personnes et en tue un million, surtout des enfants en Afrique ", fait remarquer l'UNICEF. Le Fonds des nations unies pour l'enfance ajoute que l'Afrique enregistrait " 90 % de décès" dus à cette maladie.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp