Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara - Alpha Condé, une affaire de 3e mandat

Alpha Condé et Alassane Ouattara, la tentation d'un 3e mandat
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 26 avril 2019 à 11:10 | mis à jour le 26 avril 2019 à 11:28

Alpha Condé est en visite officielle de 48 heures en Côte d'Ivoire. Interrogé sur l'éventualité d'un troisième mandat, le président guinéen a botté en touche, comme l'a également fait son homologue ivoirien, Alassane Ouattara.

3e mandat, Alassane Ouattara et Alpha Condé maintiennent le suspense

Alassane Ouattara et Alpha Condé sont tous deux en train d'exercer leurs seconds mandats dans leurs pays respectifs. En Côte d'Ivoire comme en Guinée, le débat suscité par une possibilité pour les présidents ivoirien et guinéen de briguer un troisième mandat devient de plus en plus virulent. Mais les deux chefs d'État gardent la tête froide et maintiennent le le flou autour de leur volonté de passer la main ou pas.

Après avoir déclaré, le 5 janvier 2017, qu'il prenait sa retraite définitive en 2020, le Président Ouattara est en effet revenu à la charge pour indiqué que la Constitution de la 3e République lui donnant la possibilité de se présenter à la prochaine présidentielle, il attendra donc jusqu'à juillet 2020 pour donner sa réponse définitive. Le chef de l'Exécutif ivoirien a tout de même laissé entendre qu'il souhaiterait transmettre le pouvoir à une nouvelle génération.

Même son de cloche pour le Président Condé, qui fait face à une fronde dans son pays. Interrogé sur la question, alors qu'il se trouve sur les bords de la lagune Ébrié, l'ancien président en exercice de l'Union africaine a déclaré : « Pour le moment, il y a un débat en Guinée, moi j’observe. Ce qui est évident, le peuple guinéen est un peuple souverain et personne ne peut empêcher ce peuple guinéen de s’exprimer s’il veut s’exprimer. J’ai été élu par le peuple de Guinée, je n’ai de compte à rendre qu’au peuple de Guinée, éventuellement au peuple africain. »

Puis, il ajoute : « Donc je n’ai pas de compte à rendre à l’extérieur, je fais ce qui sera la volonté du peuple de Guinée, parce que c’est lui qui m’a élu grâce au peuple africain. Parce que lorsque j’étais en prison, tous les pays africains se sont mobilisés. » Avant couper court : « Ce n’est pas un débat qui m’intéresse, mais, je le laisse se développer dans le pays. » Et pourtant, l'opposition le soupçonne de vouloir briguer un troisième mandat lors de la présidentielle de 2020, avec la révision constitutionnelle en vue.

Quoi qu'il en soit, une seule interrogation demeure : Les Présidents Ouattara et Condé succomberont-ils à la tentation d'un troisième mandat ?



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus