Niger: 58 morts dans l'explosion d'un camion-citerne

Le Niger a connu une explosion meurtrière

Au Niger, l' explosion d' un camion-citerne a causé la mort de 55 personnes dans la nuit de dimanche à lundi, a-t-on appris du ministère de l' Intérieur. Le drame s' est produit alors que des individus tentaient de transvaser l' essence se trouvant dans le camion qui venait de se renverser.

Le Niger secoué par une explosion meurtrière

C' est la douleur et la consternation au Niger. Au moins une cinquantaine de personnes a trouvé la mort dans l' explosion d' un camion-citerne. Tout est parti quand un camion transportant 36 000 litres d' essence s' est renversé près d' une station d' essence, au niveau de l' aéroport international Diori Hamani de Niamey.

Curieusement, des individus, guidés par la recherche d' argent, faisant fi de toutes les règles de sécurité, envahissent le lieu de l' accident pour recueillir de l' essence afin de le revendre. Malheureusement, au moment où cette foule était occupée à s' approvionner en carburant, le pire est survenu. Une violente explosion s' est produite vingt minutes après l' accident.

Le bilan fait état de 58 morts dont 55 sur-le-champ et 37 personnes grièvement brûlées. Les blessés ont été conduits à l' hôpital National de Niamey, à l' hôpital de Référence de Niamey, à l' hôpital national de Lamordé et au Centre hospitalier régional de Poudrière.

Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, informé de la situation, s' est rendu au chevet des blessés à l’ hôpital National de Niamey, ce lundi 6 mai 2019. "En cette douloureuse circonstance suite au drame survenu à Niamey, ayant fait une cinquantaine de morts, je tiens à présenter mes condoléances les plus émues aux familles endeuillées. Que les disparus reposent en paix et prompt rétablissement aux blessés", s' est exprimé le chef d' Etat du Niger.

Brigi Rafini, chef du gouvernement nigérien s' est rendu sur les lieux, en compagnie de Bazoum Mohamed, le ministre de l' Intérieur. "La citerne était chargée d’ essence et l’ essence s’est mis à déverser et comme d’ habitude en pareilles circonstances des personnes nombreuses et parfois à moto sont venus siphonner l’ essence en question se servir directement, malheureusement un des motos cycliste est venu avec sa moto dont il n’a pas éteint le moteur. Il a dit avoir une étincelle qui a provoqué une déflagration un souffle très fort et c’est comme ça que l’ incendie est partie", a confié Bazoum Mohamed, qui parle d' un "véritable drame".