Côte d'Ivoire : Candidature de Gon Coulibaly, Christian Vabé interpelle Trump

L'appel de Christian Vabé à la Communauté internationale
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 19 mai 2019 à 10:30 | mis à jour le 19 mai 2019 à 10:30

La présidentielle 2020 ne se présente pas sous de bons auspices et dans un climat de sérénité pour Christian Vabé. Le président du RPCI-AC a donc adressé un courrier aux dirigeants du monde, dont Donald Trump, Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, pour qu'ils prêtent attention au cas ivoirien.

L'appel de Christian Vabé à la Communauté internationale

Le Rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire Alternative crédible (Rpci-Ac) a appris par la presse ivoirienne et celle du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP unifié), que le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly serait le candidat de cette plateforme politique pour l’élection présidentielle de 2020, car le Président Alassane Ouattara aurait finalement décidé de ne plus briguer un 3e mandat, écoutant en cela la voix de Dieu et obéissant à la morale.

Si le RPCI-AC se réjouit du refus du chef de l’Etat de briguer un 3e mandat, il n’approuve pas la candidature d’Amadou Gon Coulibaly à l’élection présidentielle, car elle n'apportera pas la paix et la réconciliation en Côte d'Ivoire.

En effet, pour le RPCI-AC, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly n’est pas présidentiable, car le manteau de président de la République ne lui va pas du tout.

Il traîne aussi beaucoup de casseroles et lacunes qui font que sa candidature ne rassemblera pas les Ivoiriens, mais les divisera bien au contraire.

C’est l’homme du scandale des 418 milliards du programme présidentiel d’urgence (PPU), dont l’utilisation n’a, à ce jour, pas été élucidée.

Même en ce moment où le pays brûle et est à feu et à sang à Béoumi, il est aux abonnés absent, incapable d’appeler au calme et de prendre ses responsabilités, comme s’il était dépassé par les événements.

L’école ivoirienne se meurt et la seule solution qu’il trouve c’est la radiation des enseignants grévistes, car selon sa ministre Kandia Camara, « trop c’est trop, la recréation est terminée ».

C’est l’homme qui est incapable de réformer la Commission électorale indépendante (CEI) selon les recommandations de la Cour africaine des droits d’Homme, narguant au jour le jour les partis d’opposition.

Avec lui, la Côte d’Ivoire ira assurément dans le ravin en 2020.

C’est l’homme des mesures impopulaires telles que la carte nationale d’identité à 5.000 FCFA, la hausse des prix de l’essence, la baisse des prix du cacao à 750 FCFA et de la noix de cajou à 375 Fcfa/kg voir 250Fcfa/kg soit une baisse de 25 % par rapport aux 500 Fcfa/kg en 2018, pour ne citer que celles-là.

Le Pdci-Rda, ex-allié du Rdr au pouvoir, pense également que le Premier ministre Gon Coulibaly n’est pas présidentiable.

La majorité des Ivoiriens le pensent également. Même au Rdr et au Rhdp unifié, sa candidature ne fait pas l’unanimité, car de sérieux doutes sont émis sur sa stature de présidentiable.

En conséquence :

- Le RPCI-AC invite avec insistance le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à renoncer à toute candidature à l’élection présidentielle de 2020, car son profil n’est pas celui qu'attend le peuple ivoirien.

- Même L'Eternel Dieu tout puissant a rejeté la candidature d'Amadou Gon Coulibaly à l’élection présidentielle, après avoir rejeté celle du Président Alassane Ouattara à un 3e mandat.

- Le RPCI-AC appelle monsieur Gon Coulibaly à annoncer son retrait de la course à l’élection présidentielle de 2020 dans une déclaration à la nation, afin de donner une chance à la réconciliation nationale et la paix en Côte d’Ivoire.

Vive la Côte d’Ivoire.

Que Dieu bénisse et protège la Côte d’Ivoire.

Fait à Zurich, le 17 mai 2019

Pour le RPCI-AC

Christian Vabé

Président

AMPLIATIONS

MACKY SALL, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL

DONALD TRUMP, PRESIDENT DES ETATS UNIS D’AMERIQUE

MARECHAL AL SISSI, PRESIDENT D’EGYPTE ET PRESIDENT DE L’UNION AFRICAINE

EMMANUEL MACRON, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE

PRESIDENT ALASSANE OUATTARA CÔTE D’IVOIRE

PRESIDENT ROCH MARC CHRISTIAN KABORE BURKINA FASO

PRESIDENT LAURENT GBAGBO ( COUR PENALE INTERNATIONALE LA HAYE)

VLADIMIR POUTINE, PRESIDENT DE LA FEDERATION DE RUSSIE

CYRIL RAMAPHOSA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SUD-AFRICAINE

GEORGE WEAH, PRESIDENT ELU DU LIBERIA

IBRAHIM BOUBACAR KEITA (IBK), PRESIDENT DU MALI

THERESA MAY, PREMIER MINISTRE BRITANNIQUE (10 DOWNING STREET)

PRÉSIDENT MACKY SALL (SÉNÉGAL)

ANGELA MERKEL (CHANCELIÈRE ALLEMANDE)

PRÉSIDENT OBIANG N'GUEMA BASOGO (GUINÉE EQUATORIALE)

PRESIDENT IDRISS DEBY, PRESIDENT DU TCHAD

ALPHA CONDE, PRESIDENT DE GUINEE

JEAN CLAUDE JUNKER PRÉSIDENT DE LA COMMISSION UNION EUROPÉENNE

PRÉSIDENT DE L'UNION EUROPÉENNE PARLEMENT DE STRASBOURG (DÉPUTES

EUROPÉENS) STRASBOURG DÉPUTES FRANÇAIS (PALAIS BOURBON)

SÉNATEURS FRANÇAIS (PALAIS DU LUXEMBOURG)

CONGRES AMÉRICAIN (CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS ET SÉNATEURS AMÉRICAINS)

COMMONS GRANDE BRETAGNE (DÉPUTES ANGLAIS)

BUNDESTAG (German Federal Diet) PARLEMENT ALLEMAND

Sénatrice Claire Mc Caskill (Missouri)

Senator Tom Udall (New Mexico)

Senator Pat Roberts (Kansas)

Senator John Mac Cain (Arizona)

Senator Christopher Coons (Delaware)

Senator Mike Crapo (Idaho).



Articles les plus lus