Côte d'Ivoire : De graves révélations sur la rébellion de 2002

Soro Kanigui, ex-cadre du RDR

Soro Kanigui, ex-cadre du Rassemblement des Républicains (RDR) et fidèle compagnon de l'ancien chef du Parlement ivoirien, Guillaume Soro a fait d'importantes révélations sur le principal instigateur de la rebellion armée du 19 septembre 2002 en Côte d'Ivoire.

Le RDR cerveau de la rebellion de 2002 à en croire Soro Kanigui

Dix sept années après la tragique nuit du 19 septembre 2002, les langues se délient et l'identité de la formation politique responsable de cette ''funeste" insurrection armée vient d'être formellement dévoilée par l'un de ses ex-partisans. En se decidant de repondre aux attaques du ministre Mamadou Touré contre son mentor, Guillaume Soro, Soro Kanigui, anciennement cadre du Rassemblement des Républicains (RDR) et ex-membre de la rébellion du MPCI, a clairement dévoilé l'implication du parti du chef de l'Etat Alassane Ouattara, comme principal instigateur de la rébellion du 19 septembre 2002. "(...) je fus informé par de hauts responsables du RDR du projet d'attaque armée de 2002. D'ailleurs plusieurs d'entre eux commencèrent à évacuer pour certains toute leur famille", a révélé Soro Kanigui, dans une replique publiée sur la page officielle du Raci.

Le président du RACI, alors jeune militant du RDR relatait les circonstances de sa rencontre avec Mamadou Touré, tous deux étudiants, avec Alphonse Soro, à la faculté de droit de l'Université d'Abidjan Cocody. Soro Kanigui révèlera dans sa déclaration, que déjà en 2001 plusieurs jeunes militants du RDR, dont Mamadou Touré avaient été sortis du pays pour un asile européen, avec l'appui des cadres du RDR.

"Alphonse Soro et moi décidâmes de rester combattre auprès de Guillaume Soro. D'ailleurs quand en janvier 2003, l'officier militaire du nom de code "Sauveur" (il se reconnaîtra) m'exfiltra vers le Ghana, on me proposa de rester en exil compte tenu de mon handicap physique. Je refusai et me proposai au contraire de rallier le mouvement MPCI (Mouvement Patriotique de Côte d'Ivoire), m'assignant la mission d'organiser et de mobiliser les populations à sa cause, conforté que j'étais de l'implication de mon parti le RDR , implication confirmée par les hauts responsables qui m'avaient convaincu de ne pas réagir à mon agression car cela pourrait éveiller la vigilance de l'ancien régime", a relaté Soro Kanigui.

En effet, le ministre Mamadou Touré indiquait, dans l'une de ses dernières sorties que Guillaume Soro rimait avec destabitabilisation. "Tout ce qui ramène à Guillaume Soro rappelle à la conscience tout ce qui est déstabilisation", avait-il déclaré. De quoi soulever la colère de cet ex-membre de la rebellion du MPCI. "Touré Mamadou en traitant le président Soro Kigbafori Guillaume d'adepte de la violence et du désordre démontre tout simplement à tous ces soldats qui se sont saignés pour leur gloire, qu'en guise de récompense, ils ne leur vouent que haine et mépris ? ", s'est-il interrogé, avant de s'insurger contre l'attitude du ministre en charge de la promotion de la jeunesse. "Je retiens de Mamadou Touré, l'image d'un homme à la fois poltron et fourbe, n'hésitant pas à mettre au service de son ego surdimensionné, la duplicité, la traîtrise et la trahison", a-t-il dit à l'encontre de son ex-compagnon de lutte.