Muhammadu Buhari justifie la fermeture de la frontière avec le Bénin

La frontière entre le Nigeria et le Bénin est fermée depuis quelques jours. Le président nigérian a rencontré son homologue béninois pour s'expliquer.

Muhammadu Buhari ferme sa frontière avec le Bénin.
Par Ange Atangana
Publié le 30 août 2019 à 16:06 | mis à jour le 30 août 2019 à 16:06

Le président nigérian Muhammadu Buhari a rencontré son homologue béninois Patrice Talon à Yokohama au Japon. Le pays du soleil levant abrite la Conférence de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD).

Muhammadu Buhari a promis la réouverture des frontières à Patrice Talon.

Depuis le 20 août, le Nigeria a décidé de fermer sa frontière terrestre avec son voisin béninois. Après des premières explications sur les raisons de cette fermeture, Muhammadu Buhari a rencontré Patrice Talon pour justifier cette mesure.

Les deux hommes se sont rencontrés à Yokohama en marge de la 7e Conférence de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD). Cité par le journal nigérian Daily Post, Muhammadu Buhari explique qu'il s'agit d'une mesure pour faire face aux multiples trafics illégaux ayant cours à cette frontière.

« Maintenant que les habitants des zones rurales retournent dans leurs fermes et que le pays a économisé d'énormes sommes d'argent qui auraient autrement été dépensées pour importer du riz en utilisant nos rares réserves étrangères, nous ne pouvons permettre que la contrebande du produit dans des proportions aussi alarmantes continue », a déclaré Muhammadu Buhari.

Durant l'audience qu'il a accordée à Patrice Talon, Muhammadu Buhari a promis la réouverture de la frontière. Mais avant, le président nigérian compte également convier son homologue nigérien Mahamadou Issoufou pour discuter des mesures à prendre contre la contrebande qui sévit aux frontières de leurs pays.

En attendant, la fermeture de la frontière commence à se faire resentir notamment du côté béninois. Ecofin rapporte qu'à Cotonu, « les prix de l’essence de contrebande généralement plus accessible et moins cher que celui des stations-service, ont connu une hausse de près de 53,8% passant de 325 FCFA (0,5 $) en moyenne à 500 FCFA (0,8 $) ».



Articles les plus lus