Nigeria : 200 rapatriés venant de l' Afrique du Sud regagnent Lagos

Le Nigeria rapatrie 200 ressortissants en provenance de l' Afrique du Sud
Par K. Richard Kouassi
Publié le 12 septembre 2019 à 14:21 | mis à jour le 12 septembre 2019 à 15:17

Les autorités du Nigeria avaient fait l'annonce du rapatriement de 600 Nigérians en provenance de l'Afrique du Sud, en raison des violences xénophobes observées le dimanche 1er septembre 2019. Une semaine plus tard, ce sont 200 ressortissants nigérians qui ont regagné Lagos.

Le Nigeria rapatrie 200 ressortissants de l' Afrique du Sud

Suite aux violences xénophobes qui ont éclaté en Afrique du Sud, le dimanche 1er septembre 2019, le Nigeria a pris la ferme décision de rapatrier ses ressortissants. Les autorités du pays ont "donné les instructions nécessaires pour l’évacuation immédiate de tous les Nigérians qui souhaitent rentrer à la maison". Selon le consulat nigérian à Johannesburg, sur "plus de 100 000 Nigérians" établis au pays de Nelson Mandela, 600 d'entre eux ont émis le souhait de rentrer au Nigeria.

"J'ai découvert que ce pays n'était pas un lieu sûr pour l'humanité, dit-il. Ici, l'être humain n'a pas de valeur. Rester là avec sa famille, c'est prendre un énorme risque. Jésus a dit : "Tu dois aimer ton prochain comme toi-même". Ces gens n'ont d'amour pour personne. Ils n'ont aucune valeur humaine", avait confié à RFI, un pasteur vivant à Durban, dans la province du Kwazulu-Natal, dans l'est de l' Afrique du Sud.

Comme l'a fait savoir Ferdinand Nwonye, porte-parole du ministère nigérian des Affaires étrangères, "le propriétaire d’Air Peace Airlines, Chief Allen Onyema, s’est porté volontaire pour envoyer un avion le vendredi 6 septembre pour évacuer les Nigérians qui souhaitent revenir au pays". Les personnes soucieuses de quitter le sol sud-africain devraient entrer en contact avec le consulat nigérian et l'ambassade de Pretoria.

Les violences xénophobes ont fait sept morts en Afrique du Sud. La situation a été fortement décriée par la communauté internationale. Le Nigeria avait tapé du poing sur la table par l'entremise de son ministre des Affaires étrangères, Georffrey Onyeama. Le chef de la diplomatie nigériane s'est insurgé contre "des nouvelles dégoutantes et déprimantes de la poursuite des incendies et du pillage de magasins et de locaux nigérians en Afrique du Sud par des criminels stupides avec une protection policière inefficace". ""Trop, c'est trop. Nous allons prendre des mesures définitives", avait-il martelé.

Des stars nigérianes ont décidé de boycotter l'Afrique du Sud. Parmi elles figure Tiwa Savage qui a annulé un concert qu'elle devait donner dans ce pays le 21 septembre à l'occasion du DSTV Delicious Festival.



Articles les plus lus