Guillaume Soro attaque Ouattara: "Les populations sont déçues"

Guillaume Soro courtise les Ivoiriens
Par K. Richard Kouassi
Publié le 22 octobre 2019 à 17:39 | mis à jour le 22 octobre 2019 à 17:59

Mardi 22 octobre 2019, Guillaume Soro, actuellement en France, a procédé au lancement de l'implantation de son nouveau mouvement GPS (Groupements et peuples solidaires). Dans une vidéo diffusée sur sa page Facebook, le député de Ferkessédougou, localité du nord de la Côte d'Ivoire, est revenu sur les réelles motivations de sa candidature à la présidentielle d'octobre 2020. Il n'a pas manqué de décrier la gestion du pouvoir par Alassane Ouattara.

Le candidat Guillaume Soro courtise les Ivoiriens

Longtemps resté silencieux sur sa probable candidature à la succession d' Alassane Ouattara, Guillaume Soro a finalement brisé le silence le samedi 12 octobre 2019 au cours d'un crush party avec ses partisans d'Espagne. L'ex-président de l'Assemblée nationale a renchéri devant les caméras de France 24 le vendredi 18 octobre 2019. L'homme avait réaffirmé sa volonté de conquérir le pouvoir d'État. "Je vais vous faire une précision. Il y a longtemps, j'ai beaucoup réfléchi à cette question qui m'a maintes fois été posée. C'est décidé, je suis candidat", a soutenu Guillaume Soro.

Guillaume Soro entend s'appuyer sur GPS (Groupements et peuples solidaires), un mouvement calqué sur En Marche d' Emmanuel Macron, pour s'installer au Palais présidentiel. Mardi 22 octobre, depuis Paris, l'ancien Premier ministre d' Alassane Ouattara a officiellement présenté ce mouvement. Au cours de son allocution, le député a indiqué que sa candidature "fait suite à la demande insistante de femmes et d'hommes de Côte d'Ivioire, de femmes et des hommes encadrés par des partis politiques tels que le Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles de Côte d'Ivoire, le Rassemblement pour la Côte d'Ivoire, mais aussi de mouvements et associations politiques".

"Ma seule ambition, c'est la Nation et mon devoir, la Côte d'Ivoire", a laissé entendre Guillaume Soro, qui a tenu à faire des précisions sur le GPS. "Générations et peuples solidaires n'est pas un parti politique. Notre pays, vous le savez peut-être, compte déjà officiellement plus de 110 partis politiques. Et malgré leur existence, la vie de nos populations n'a pas changé, positivement s'entend", a clarifié Guillaume Soro.


Jetant un regard sur la gestion du pouvoir par Alassane Ouattara, le président du Comité politique a noté qu' "aujourd'hui, plus encore, les populations sont déçues". Guillaume Soro se propose de leur offrir quelque chose de nouveau pour "mieux répondre à leurs aspirations". Le candidat à la présidentielle 2020 revendique déjà plus de 13 000 adhérents à GPS en 13 jours.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp