Bénin: Expulsion de l'ambassadeur de l'UE, ça se complique

Le Bénin menace un ambassadeur européen et se fait tirer les oreilles
Par K. Richard Kouassi
Publié le 28 novembre 2019 à 18:39 | mis à jour le 28 novembre 2019 à 18:39

Le Bénin a expulsé Olivier Nette, l'ambassadeur, chef de la délégation de l'Union européenne dans ce pays. Selon les autorités béninoises, le diplomate européen ne serait pas "exempt de reproches". La réaction de certains pays d'Europe, notamment la France, la Belgique, la Hollande et l'Allemagne, n'a pas tardé. Les ambassadeurs béninois accrédités dans ces pays ont été convoqués le jeudi 28 novembre 2019.

Le Bénin menace un ambassadeur européen et se fait tirer les oreilles

Le porte-parole du gouvernement du Bénin, Alain Orounla, par ailleurs ministre de la Communication, a livré des explications suite à l'expulsion du chef de la délégation de l'Union européenne, Olivier Nette. "La coopération avec l’Union européenne, qui se porte très bien et qui est incontournable, qui continuera à se développer, a été un peu perturbée par les activités entreprises par ce diplomate qui se laisse même aller à des activités que nous pourrions considérer comme subversives", a-t-il affirmé le mercredi 27 novembre 2019 au cours d'échanges avec la presse. Pour le pouvoir béninois, ce diplomate n'est pas "exempt de reproches", car il se livrerait à des "activités subversives".

"La fonction d’ambassadeur présume une posture et une obligation non seulement de courtoisie vis-à-vis des autorités du pays d’accueil, mais également de réserve", a affirmé Almain Orounla.


La France, la Belgique, la Hollande et l'Allemagne ont rompu le silence relativement à cette affaire. Selon le site lespharaons.africa, ces pays européens ont convoqué les ambassadeurs béninois qui y sont accrédités. À en croire notre source, il s'agissait de chercher à comprendre les raisons pour lesquelles l'ambassadeur de l'Union européenne a été expulsé du Bénin. Il faut savoir que le mercredi 27 novembre 2019, le ministère des Affaires étrangères du Bénin a officiellement demandé le rappel d'Olivier Nette. L'ambassadeur européen a jusqu'au 1er décembre 2019 pour quitter le territoire béninois.