Sale temps pour Mabri et Ly-Ramata: Leurs bureaux cambriolés

Qui en veut à Mabri Toikeusse et Ly-Ramata ?

Passation de charges entre Bakayoko Ly-Ramata et Albert Mabri Toikeusse
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 02 décembre 2019 à 17:04 | mis à jour le 02 décembre 2019 à 17:34

Les ministres Albert Toikeusse Mabri et Ly-Ramata ont du mal à réaliser ce qui leur arrive. Des malfrats se sont introduits par effraction dans leurs bureaux et ont tout saccagé, avant d'emporter argent, ordinateurs et autres biens.

Qui en veut à Mabri Toikeusse et Ly-Ramata ?

Dans la nuit du 24 au 25 novembre 2019, des quidams ont fait irruption à l’Université scientifique de Bingerville, espace abritant les bureaux d’ Albert Toikeusse Mabri, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et de Bakayoko Ly-Ramata, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant.

Sans autres formes de procès, ces assaillants à l’aide d’armes blanches,ont tenu en respect quatre des sept vigiles commis à la surveillance des locaux. Après avoir soigneusement ligoté les veilleurs de nuit et s’être rendus maîtres des lieux, les visiteurs indélicats ont éventré les portes de dix-huit (18) bureaux, dont ceux des deux ministres issus du parti unifié, Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Sans coup férir, les malfrats ont donc fait main basse sur plusieurs ordinateurs portables, du matériel de bureau, ainsi que la rondelette somme de 800 000 FCFA, selon un bilan provisoire.


Alertée, la police a fait son constat d’usage afin de diligenter une enquête aux fins de mettre le grappin sur les cambrioleurs. Les premiers témoignages rendus par les vigiles permettront assurément aux fins limiers d’avoir de précieux indices menant aux auteurs d’une telle forfaiture.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp