FIF - Candidature de Drogba: Ce qui a effrayé la Commission électorale

La candidature de Didier Drogba est soutenue par une grande partie du public ivoirien
Par Abraham KOUASSI
Publié le 14 août 2020 à 12:17 | mis à jour le 14 août 2020 à 12:17

La candidature de Didier Drogba à la présidence de la Fédération ivoirienne de foottball (FIF) continue de faire parler. Invité sur le plateau de La 3 jeudi, Mamadou Soumahoro, vice-président de la Commission électorale de la FIF a fait des révélations sur les conditions de travail de l’équipe présidée par René Diby.

« Peur » autour de la candidature de Drogba

Vice-président de la Commission électorale de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Mamadou Soumahoro était l’invité de « La Grande Team », émission dédiée au sport sur la 3e chaîne nationale ivoirienne. Sur le plateau, le collaborateur de René Diby est revenu sur l’atmosphère dans laquelle la commission a travaillé.

Il a notamment évoqué les menaces autour de la candidature de Didier Drogba. « Quand Drogba a déposé sa candidature le 1er (1er août, ndlr), il y avait du monde. On était menacé, on a eu peur. Tout le monde a eu des menaces dans la Commission », a expliqué Mamadou Soumahoro qui assure ne pas s’être laissé influencé par ce fait.

« Moi ça ne me dit rien », a-t-il ajouté. Le vice-président de la Commission a par ailleurs évoqué l’influence de l’environnement autour de la candidature de Didier Drogba sur leurs travaux.

« On se dit, nous sommes envoyés pour faire une mission mais comprenons aussi l’environnement. Donc, il y a certains points sur lesquels, nous devons voir ce qui peut se passer », a expliqué le dirigeant sportif.

« Si on avait accepté de rejeter la candidature de Drogba… »

Critiquée par le président de la FIF, Sidy Diallo, et aussi par Sam Etiassé, son Secrétaire général, la Commission électorale de la FIF a normalement travaillé selon Mamadou Soumahoro. Le vice-président de ladite structure en est convaincu, le sort attribué à la candidature de Didier Drogba est le baromètre de leur action.


« Si on avait accepté de rejeter la candidature de Drogba, on aurait été la meilleure Commission électorale au monde », a-t-il dit. Pour ce qui est de la suspension de leur mission annoncée par Sidy Diallo, Mamadou Soumahoro ne s’y oppose pas.

Il souhaite cependant que la Commission soit invitée à la prochaine Assemblée générale de la FIF prévue le 29 août prochain afin que tous puissent « écouter les membres de la Commission ».




Articles les plus lus