Crise Guillaume Soro-Ouattara : Comment tout a commencé

Pourquoi Guillaume Soro et Ouattara se détestent tant
Par K. Richard Kouassi
Publié le 28 septembre 2020 à 11:19 | mis à jour le 28 septembre 2020 à 11:45

Les Ivoiriens assistent depuis un moment à une véritable guerre entre Guillaume Soro et Alassane Ouattara. Le président ivoirien et son ancien protégé ne regardent plus dans la même direction depuis bien longtemps. Aujourd'hui, le député de Ferké vit en exil en France et est sous le coup d'une condamnation à 20 ans de prison ferme pour "recel de biens détournés" et "blanchiment de capitaux". Mais comment ces deux hommes jadis si proches en sont arrivés à se détester autant ?

Pourquoi Guillaume Soro et Ouattara se détestent tant

Alassane Ouattara ne tarissait pas d'éloges à l'égard de Guillaume Soro, son "fils". Le chef de l'État dès qu'il en avait la possibilité vantait les mérites de son filleul. Ce dernier lui rendait aussi bien en indiquant ouvertement que l'actuel locataire du Palais présidentiel est l'homme qu'il fallait à la Côte d'Ivoire. Quand éclate la crise postélectorale de 2010-2011, l'ex-président de l'Assemblée nationale soutient son "père" Alassane Ouattara contre Laurent Gbagbo, le président sortant. À la fin, le candidat du Rassemblement des républicains (RDR) s'installe dans le fauteuil présidentiel, alors que le chef des refondateurs est arrêté.

L'époque où Alassane Ouattara et Guillaume Soro filaient le grand amour fait désormais partie du passé. En effet, le 8 février 2019, le député de Ferké démissionne de son poste de président de l'Assemblée nationale. "(...) je préfère descendre de mon piédestal, vivre et partager le quotidien de mes semblables, citoyens ordinaires, que de me complaire dans l’aisance de la posture institutionnelle. À cet instant précis, je rends ma démission de mes fonctions de président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Oui, j’ai décidé de sacrifier mon poste pour la paix pour la Côte d’Ivoire comme je l’ai déjà fait par le passé", a-t-il lancé dans son dernier discours en tant que chef de l'hémicycle.

Récemment, invité de la chaine de télévision Afrique Média, Guillaume Soro, en exil en France, est revenu sur la cause de sa rupture avec Alassane Ouattara. "Bien que j'étais le numéro deux de Côte d'Ivoire, j'ai quand même montré ma différence avec monsieur Ouattara parce qu'à partir de 2012, j'ai commencé à parler de réconciliation et de pardon en Côte d'Ivoire", a expliqué l'ancien chef rebelle.


"Ma séparation d'avec monsieur Alassane Ouattara date depuis 2015. Après coup, je réalise que lui dès qu'il a pris le pouvoir avait à coeur de me dépouiller, de m'affaiblir. C'est pourquoi il m'a envoyé à l'Assemblée nationale en me donnant d'autres raisons. La raison fondamentale a été que Ouattara n'était pas inscrit dans la réconciliation lorsque je lui avais conseillé. Deuxièmement, j'ai constaté qu'il avait commencé à travailler à capturer le pouvoir d'État", a révélé le fondateur de Générations et peuples solidaires (GPS). Cela faisait donc des années que le président ivoirien et Guillaume Soro n'étaient pas en odeur de sainteté. Mais il a fallu attendre 2019 pour que la rupture soit effective.




Articles les plus lus