Succession de Ouattara: Hamed Bakayoko sur les traces d’Amadou Gon

Succession de Ouattara: Hamed Bakayoko sur les traces d’Amadou Gon
Par David Yala
Publié le 11 novembre 2020 à 08:44 | mis à jour le 11 novembre 2020 à 11:11

Nommé Premier ministre de Côte d’Ivoire en juillet 2020 à la suite du décès brutal d’Amadou Gon Coulibaly, Hamed Bakayoko est en passe de devenir le dauphin politique du président Alassane Ouattara réélu à un troisième mandat lors de l’élection présidentielle contestée du 31 octobre dernier. Une centaine de jours après sa prise de fonction à la Primature, le bilan du Golden Boy semble plus ou moins reluisant. En tout cas, c’est ce que nous dit le Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG) dans le rapport ci-dessous.

Les "100 jours" du Premier Ministre Hamed Bakayoko : Un engagement fort en faveur du dialogue social, de la jeunesse et du secteur privé

30 juillet 2020 - 9 novembre 2020. Cela fait cent (100) jours que Hamed Bakayoko assume les responsabilités de Premier Ministre, Chef du gouvernement, Ministre de la Défense. Dès sa prise de fonction, l’ex-Ministre d’Etat, Ministre de la Défense a immédiatement montré un engagement fort pour le dialogue social, la promotion de la jeunesse et le secteur privé. Ses toutes premières sorties ont été des visites à certains leaders religieux, dont le Cardinal Jean-Pierre Kutwa et le Président du Conseil Supérieur des Imams, des Mosquées et des Affaires Islamiques en Côte d’Ivoire (COSIM), Cheick Aïma Mamadou Traoré.

Tout comme il recevait des responsables de partis politiques, dont le président du Front Populaire Ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, et le Secrétaire Exécutif en Chef du PDCI-RDA, Maurice Kakou Guikahué. Un signal fort envoyé alors par Hamed Bakayoko à ces acteurs et aux Ivoiriens, pour dire que le gouvernement maintient et maintiendra toujours ouverts les canaux du dialogue pour la promotion de la cohésion sociale, préalable à tout développement durable. Hamed Bakayoko, 55 ans, fait également de la jeunesse l'une de ses priorités.

La formation et l’insertion des jeunes demeurent pour lui une préoccupation. Au cours d’une rencontre sur thème : « L’environnement des affaires en Côte d’Ivoire, quelles perspectives pour des futurs champions ? », le 14 septembre 2020 au Palais de la Culture, à Treichville, il a invité la jeunesse à prendre une part active dans le développement de la Côte d’Ivoire, en se préoccupant d’acquérir une bonne formation et d’obtenir des opportunités socio-professionnelles pour se construire un avenir.


Concernant le secteur privé, le Premier Ministre a multiplié les réunions avec la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et les PME, à l’effet de les rassurer sur les dispositions prises pour renforcer le partenariat Etat/secteur privé. Il a également indiqué que les mesures de simplification de la fiscalité, d’allègements fiscaux, d’accès des PME à la commande publique et le paiement de la dette intérieure sont une préoccupation du gouvernement. Pour Hamed Bakayoko, tout sera mis en œuvre pour faire du secteur privé un moteur toujours plus robuste de la croissance économique.






Articles les plus lus