Bénin - Présidentielle: Sébastien Ajavon va croiser le fer avec Talon

Benin : L'opposant  Sébastien Ajavon veut annoncer sa candidature
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 07 janvier 2021 à 16:33 | mis à jour le 07 janvier 2021 à 16:34

L’opposant et homme d’ Affaires béninois, Sébastien Ajavon, a l’intention d'annoncer sa candidature à l’ élection présidentielle du 11 avril 2021 au Bénin, apprend-on de Jeune Afrique, ce jeudi 7 janvier 2021.

Bénin: L'opposant Sébastien Ajavon veut annoncer sa candidature

Au Bénin, une candidature à la présidentielle de l’opposant Sébastien Ajavon à l’élection présidentielle du 11 avril 2021, n’est pas à exclure. Selon Jeune Afrique qui donne l’information, l’opposant béninois en exil à Paris, a l'intention d'annoncer sa candidature dans les prochains jours.

L’homme d’affaires, condamné par contumace à 20 ans de prison par la justice béninoise, pour « trafic de drogue », avait déjà laissé échapper de façon subtile l’information dans un post publié le 31 décembre 2020 sur Facebook.

Sébastien Ajavon entend croiser le fer avec son ex-allié Patrice Talon, le président sortant, qui tarde encore à donner une position claire sur sa volonté de rempiler ou non pour un second mandat présidentiel.

Milliardaire béninois ayant fait fortune dans l’agro-alimentaire, le natif de Cotonou s’est investi en politique pour la première fois, sous la bannière indépendante lors de l’élection présidentielle de 2016.

Arrivé en 3e position avec 23% des suffrages exprimés, le candidat malheureux a fait le choix de se ranger au second tour derrière Patrice Talon qui remporte haut les mains le second tour des élections face au candidat de la majorité présidentielle.


Mais l’idylle entre les deux hommes sera de courte durée. Ses relations avec le nouveau président se tendent suite aux ennuis judiciaires auxquels il fera face à partir de fin 2016, accusant Patrice Talon d'en être responsable.

Il devient ainsi l'un des principaux opposants au Président sortant et crée son propre parti politique, l'Union sociale libérale (USL). Le 18 octobre 2018, il est condamné à 20 ans de prison pour trafic de cocaïne et un mandat d'arrêt international est lancé contre lui par la justice béninoise. Il décide alors de s'exiler en France où il obtient le statut de réfugié politique.






Articles les plus lus