Messi-Mbappé : «La guerre des étoiles» du choc Barcelone-PSG

Duel Messi-Mbappé ou Barça-PSG: l’histoire va-t-elle se répéter?
Par Eugène SAHI
Publié le 16 février 2021 à 13:14 | mis à jour le 16 février 2021 à 13:15

Duel Messi-Mbappé au sommet des huitièmes de finale de la Ligue des champions UEFA. Ce mardi, le choc entre le FC Barcelone et le PSG fait la Une partout en France et en Espagne, mais il est surtout beaucoup vu à travers le prisme du duel entre Lionel Messi et Kylian Mbappé.

Duel Messi-Mbappé ou Barça-PSG: L’histoire va-t-elle se répéter?

Ce mardi 16 février 2021, en Ligue des champions, il sera pour une fois question de ballon et de rivalités entre le FC Barcelone et le Paris Saint-Germain. C'est «la guerre des étoiles», pour Le Parisien, qui précise qu'il s'agit de la première confrontation en Ligue des Champions pour les deux stars. D'autant que selon le quotidien, «leurs destins sont liés», puisque Messi pourrait remplacer Mbappé du côté de Paris, la saison prochaine, rapporte le Foot-mercato.net.

D'après As, en Espagne, c'est «Mbappé qui défie Messi». Le média ibérique salive d'avance car «les deux cracks arrivent à toute vitesse pour ce duel». Il est vrai qu'ils ont tous deux retrouvé une bonne forme, ces derniers jours. Ils font aussi la couverture de Marca, qui évoque «un duel du présent et du futur», et un «choc des étoiles», entre les deux joueurs. Pour le journal Sport, c'est «la Champions League du luxe», tout simplement, tandis que pour Mundo Deportivo, cet affrontement est le «nec plus ultra».

Messi-Mbappé - Barça-PSG, une rivalité sans précédent

PSG-Barça, c'est donc d'abord l'histoire d'un baril de poudre. Le dossier Thiago Silva servira de première étincelle. En 2013, le Barça drague le Brésilien. Paris met les barbelés. L'été suivant, les Catalans font le forcing pour Marquinhos qui se dit séduit. Le PSG montre les dents. Il n'en fait pas une question d'argent mais de principe. Pour grandir en Europe, affirmer ses ambitions et son autorité, il lui faudra tenir, plier sans rompre au détriment du Barça. Histoire de légitimer le projet et de se faire sa place parmi ceux qui ne veulent pas de lui.

Mais l'incendie se déclare réellement en 2017. En trois temps. D'abord sur le terrain. A la faveur d'une humiliation historique du PSG au Camp Nou (6-1). Le Barça et son maillot floqué Qatar Airways, éparpille Paris, Nasser Al-Khelaifi et l'émir voit rouge. Désormais, Doha, persuadé d'avoir cédé face à la puissance et l'aura d'un club qui ont fait pencher les décisions arbitrales de son côté, veut tout faire pour rattraper son bourreau du soir.

En Angleterre, Liverpool cale depuis plusieurs semaines et s'est fait largement distancer dans la course au titre, en Premier League. Seulement 4es du championnat, avec 13 points de retard sur le leader Manchester City, les Reds n'y arrivent plus. Hier, en conférence de presse à la veille du choc face au RB Leipzig, Jürgen Klopp a évoqué la situation de son équipe : «personne n'est content d'être quatrième, d'avoir seulement 40 points et d'être potentiellement à égalité de points avec Everton».

Mais le coach de Liverpool n'est pas près d'abandonner pour autant. «Je suis plein d'énergie, honnêtement», a-t-il affirmé. «J'y vois un défi intéressant. Nous allons le relever en jouant au football, nous allons le relever en combattant avec tout ce que nous avons. C'est le plan. Personne n'a à s'inquiéter pour moi». Des mots forts qui font les gros titres partout en Angleterre, comme avec le Daily Express, ou encore en Une de The Sun. Ces déclarations font aussi les gros titres du Daily Mirror, qui évoque un «Klopp démasqué», ce mardi.

Selon Mundo Deportivo, Nasser Al-Khelaifi, qui s'est rapproché du Real et de Florentino Perez, ennemis jurés du Barça, salue son homologue Josep Bartomeu d'un chaleureux : "Bonjour le tricheur" en février 2019. En cause, le transfert de Frenkie De Jong qui a choisi sur le fil le Barça plutôt que le PSG quelques jours plus tôt. Désormais dans la même cour, les deux clubs se disputent les mêmes talents : De Jong mais aussi De Ligt, Koulibaly etc.


L'été 2019 marque un énième tournant. Neymar veut revenir au bercail. Le Barça, qui vient de dépenser 120 millions d'euros pour Griezmann, n'en a pas les moyens. S'engage alors un formidable jeu de dupes qui va durer tout l'été. Le PSG ouvre la porte en sachant pertinemment que le Barça ne pourra pas satisfaire ses demandes. Le Barça fait mine de négocier.

Paris lui reprochera d'avoir ouvert les négociations beaucoup trop tard et avec des offres fantoches en sachant pertinemment qu'il n'avait pas les moyens de s'offrir son ancien joueur. Le Barça blâmera le PSG de ne jamais avoir vraiment voulu mettre le Brésilien sur le marché.

Le nouveau point de tension s'appelle Lionel Messi. Face à une situation explosive pour le Barça, la fin de contrat du meilleur joueur de son histoire, le PSG exploite la brèche.






Articles les plus lus