Côte d'Ivoire: Gon Coulibaly dément l’appui budgétaire de la France pour payer les salaires

Amadou Gon Coulibaly l’appui budgétaire de la France à la Côte d’Ivoire et l'Annexe fiscale 2018
Par Gary SLM
Publié le 15 février 2018 à 04:42 | mis à jour le 15 février 2018 à 04:42

Amadou Gon Coulibaly, le Premier ministre de Côte d’Ivoire, a évoqué plusieurs sujets lors de sa conférence de presse de mercredi. Le chef du gouvernement a parlé de l’Annexe fiscale 2018, du supposé appui budgétaire de la France à la Côte d’Ivoire pour payer les salaires des fonctionnaires ainsi que la construction d’une deuxième ligne de métro à Abidjan…

Gon Coulibaly dément l'appui budgétaire de Paris et fait des annonces

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a démenti l’information de la "Lettre du continent" sur le paiement des salaires des fonctionnaires ivoiriens par la France. Selon lui, l’État ivoirien a assez de ressources pour répondre à ce besoin et qu’il n’a jamais bénéficié d’un appui budgétaire de Paris sur le sujet.

C’est le journal périodique "La Lettre du continent", qui avait écrit dans sa parution du 7 février 2018 que le Président français Emmanuel Macron avait accordé un appui budgétaire d’environ 20 millions d’euros à la Côte d’Ivoire pour lui permettre de faire face au paiement des stocks de salaires des fonctionnaires.

Le chef du gouvernement ivoirien, lors d’une conférence de presse organisée à la primature, a démenti en personne cette information en disant : « Le niveau de nos ressources fiscales (de la Côte d’Ivoire) qui s’élèvent à 3460 milliards de FCFA en 2017, est largement suffisant pour permettre au gouvernement de faire face au paiement des salaires de nos fonctionnaires de 1512 milliards de FCFA sans aucun appui extérieurs.»

Concernant « l’annexe fiscale 2018 » qui avait provoqué la colère du patronat ivoirien, Amadou Gon Coulibaly a expliqué que « Depuis ces dernières années, le gouvernement s’efforce de faire du processus d’élaboration de l’annexe fiscale un cadre d’échanges avec le secteur privé. C’est dans ce cadre que le dialogue sur l’annexe fiscale 2018 a été rouvert. Ce dialogue a permis d’aboutir à des solutions consensuelles, basées sur des compromis concédés par les deux parties.»

Même si le premier Métro d’Abidjan n’est pas encore sur les rails, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a assuré que la construction d’une deuxième ligne partant de Yopougon à Bingerville est envisagée par son gouvernement.


Pour permettre l’accès à l’eau potable à plus d’Ivoiriens, un décret de prêt a été « ratifié ce mercredi 14 février 2018 avec la Banque européenne d’investissement (BEI)», selon le chef du gouvernement.

Il a aussi fait savoir que des travaux de construction d’une université à Bondoukou devraient être effectifs cette année 2018.



Articles les plus lus
04
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Davido accusé d'avoir tué 3 de ses amis pour un rituel