Mediametrie lance le 1er baromètre de la TNT en Afrique

Bruno Chetaille, PDG de Mediametrie
Par Manuella Yapi
Publié le 20 avril 2018 à 10:05 | mis à jour le 20 avril 2018 à 10:07

Le leader français des études marketing des médias, Mediametrie, en partenariat avec Omédia, a lancé jeudi le premier baromètre de la télévision numérique terrestre (TNT), pour mesurer "auprès du grand public, la notoriété, l’équipement, la perception, les attentes et les intentions d’équipement en (la) matière", selon une note sur son site.

Quatre pays d’Afrique concernés par la première phase

Quatre pays sont concernés par ce premier baromètre de la TNT en Afrique, à savoir la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali et le Gabon. Mediametrie et Omedia espèrent ainsi "accompagner la transition numérique en Afrique francophone subsaharienne".

"Diffuseurs, institutionnels, opérateurs, producteurs de contenus, agence médias et annonceurs, et aussi fabricants et installateurs d'équipements numériques ont besoin de connaître, à échéances régulières, l’évolution du marché qu’ils « pilotent »", peut-on lire sur le site du leader français qui indique que "les résultats seront disponibles par pays et par cible deux fois par an".

"Dès juin 2018, Mediametrie et Omedia fourniront les indicateurs TNT pour la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali et le Gabon. En décembre 2018, le baromètre intègrera d’autres pays francophones".

Au moins 600 individus interviewés par pays

Ce sont "600 individus (700 en Côte d’Ivoire) âgés de 15 ans et plus et représentatifs de la population en termes de sexe, d’âge, de profession, de niveau d’étude et lieu de résidence" qui seront interviewés, "face à face", pour réaliser ce baromètre.

La TNT est déjà déployée au Sénégal, au Burkina Faso et au Mali. Et est en cours de déploiement en Côte d’Ivoire.


Ce baromètre permettra aux chaînes de télévision des différents pays "d’anticiper leur montée en puissance et leur potentiel d’audience, et d’adapter leur stratégie dans un nouvel univers de concurrence".

Les institutionnels pourront en ce qui les concerne "suivre l’effet des campagnes de communication TNT destinées au grand public".