Conflit frontalier : le TIDM tranche, Abidjan ne lâche pas l'affaire

Comité ivoiro-ghanéen pour l'application des décision du TIDM

Le conflit frontalier opposant la Côte d'Ivoire et le Ghana avait été tranché par le TIDM en faveur de la partie ghanéenne. Abidjan et Accra ont donc décidé de s'accorder pour une bonne application de cette décision judiciaire qui ne fait pas les affaires de la partie ivoirienne.

Quand Abidjan négocie après la décision du TIDM

La Côte d'Ivoire avait placé tant d'espoir dans la résolution du conflit relatif à la délimitation de la frontière maritime l'opposant au Ghana. Aussi, l'affaire qui avait été portée devant le Tribunal International du Droit de la Mer (TIDM) de Hambourg a été tranchée en faveur d'Accra.

Cette décision est apparue comme un véritable coup de massue pour les autorités ivoiriennes qui espéraient faire de la Côte d'Ivoire un pays pétrolier, d'autant plus que ce bassin sédimentaire situé à la frontière ivoiro-ghanéenne était un véritable scandale géologique en hydrocarbures.

A cet effet, la Côte d'Ivoire est restée en contact permanent avec le Ghana pour une application de cette décision judiciaire, avec en fond, des négociations pouvant aboutir à ce que Accra lâche du lest sur une partie de ce vaste territoire très riche en pétrole dans le golfe de Guinée.

Ainsi, une délégation ghanéenne s'est rendue à Abidjan, ce 15 mai, pour rencontrer la partie ivoirienne conduite par le Médiateur de la République, Adama Toungara qui avait à ses côtés le Ministre de l`Intérieur, Sidiki Diakité dans le cadre de la première séance de travail du comité mixte de mise en œuvre sur la délimitation de la frontière maritime entre le Ghana et la Côte d`Ivoire

Le communiqué final de la rencontre

Communiqué final de la première réunion du comité ivoiro-ghanéen pour la mise en œuvre de la décision du Tribunal International du Droit de la Mer (TIDM)

Considérant les liens particuliers de parenté, d’amitié fraternelle et de solidarité soutenus par notre histoire, notre géographie et notre culture qui existent entre la Côte d’Ivoire et le Ghana;

Reconnaissant que le renforcement continu de la coopération entre les deux pays et l’harmonisation des politiques et des initiatives dans les domaines stratégiques d’intérêt commun contribuent au renforcement de l’intégration sous régionale;

Ayant convenu de se conformer strictement et de coopérer pour la mise en œuvre de la décision de la Chambre Spéciale du TIDM du 23 septembre 2017 dans le litige relatif à la délimitation de la frontière maritime entre la Côte d’Ivoire et le Ghana dans l’Océan Atlantique et ;

Reconnaissant la nécessité de collaborer davantage dans le cadre de l’Accord de Partenariat Stratégique (ASP) conclu entre les deux Chefs d’Etat le 17 octobre 2017.

Le Ghana a informé la Côte d’Ivoire de son intention de déposer officiellement les coordonnées des points décidés par la Chambre Spéciale du TIDM ainsi que les cartes correspondantes auprès de l’Organisation des Nations Unies et d’autres organismes internationaux compétents en temps voulu ;

Le Ghana prend acte des copies physiques et électroniques des deux cartes à elle remises par la Côte d’Ivoire et intitulées « Côte d’Ivoire de Mohamé (Côte d’Ivoire) à Half Assini (Ghana) » à l’échelle du cent millième (1/100.000) et « Côte d’Ivoire de Nanakrou (Libéria) à Dix Cove (Ghana) » à l’échelle du millionième (1/1.000.000), comportant le tracé des points issus de la décision du TIDM.

Le Ghana prend également acte du projet d’Accord-cadre de coopération en matière de frontière maritime, d’hydrocarbures et autres ressources entre les deux pays à elle remis par la Côte d’Ivoire en vue de la mise en œuvre de la décision du TIDM à court et long terme.

A l’issue des réunions tenues du 14 au 15 mai 2018 entre les parties à Abidjan, en Côte d’Ivoire, les parties ont convenu de ce qui suit :

a- Poursuivre la collaboration dans la mise en œuvre de la décision du TIDM;

b- Poursuivre d’autres engagements dans le cadre de l’Accord de Partenariat Stratégique (ASP) conclu entre la Côte d’Ivoire et le Ghana le 17 octobre 2017.

Fait à Abidjan, le 15 Mai 2018


POUR LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE
ADAMA TOUNGARA
MEDIATEUR DE LA REPUBLIQUE

POUR LA RÉPUBLIQUE DU GHANA
YAW OSAFA MARFO
MINISTRE D’ÉTAT

Le sit-in de la CS-MEF sera analysé comme une grève illégale

Le sit-in de la CS-MEF sera analysé comme une grève illégale

15:30

Le sit-in que projette du 28 mai au 1er juin la Coordination des syndicats du ministère burkinabè […]

12:30
le MPP plaide pour un renforcement des liens avec le RDR

le MPP plaide pour un renforcement des liens avec le RDR

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti du chef de l’Etat burkinabé Roch Kaboré […]

09:30
Lider, opposé au boycott de l’enrôlement

Lider, opposé au boycott de l’enrôlement

Liberté pour la démocratie (LIDER, Opposition), le parti de Mamadou Koulibaly, s’est dit samedi […]

06:30
Les syndicats du ministère de l'Economie en grève fin mai

Les syndicats du ministère de l'Economie en grève fin mai

La Coordination des syndicats du ministère burkinabè de l'Economie et des finances (CS-MEF), […]

17:23
Le FPI favorable à la révision de la liste électorale

Le FPI favorable à la révision de la liste électorale

Le président du Front populaire ivoirien (FPI, principal parti d’opposition en Côte […]

+