Dakar/paiements bourses étudiants: Macky Sall réclame la lumière

Le président sénégalais Macky Sall

Le président sénégalais, Macky Sall, a demandé mercredi au gouvernement de faire la "toute la lumière sur les causes du retard des paiements" de bourses après la mort par balle de l’étudiant Fallou Séne décédé mardi à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Nord), à la suite d'une manifestation pour le paiement des bourses, lors de la réunion du conseil des ministres.

Macky Sall veut la lumière sur le retard dans les paiements des bourses.

"Le Chef de l’Etat engage le gouvernement à faire, dans les meilleurs délais, toute la lumière sur les causes du retard des paiements", indique le communiqué du conseil des ministres.

La même source précise que Macky Sall a fait "diligenter une mission de l’Inspection générale d’Etat (Ige) afin de faire le point sur le système et les procédures de paiement des bourses d’études".

"Le Chef de l’Etat rappelle au gouvernement, l’impératif de prendre toutes les dispositions requises pour faciliter le paiement effectif des bourses d’étude allouées aux étudiants Sénégalais à bonne date, au regard de la priorité sociale absolue qu’elles constituent", souligne le communiqué.

Fallou Séne, étudiant en deuxième année de français, a été tué à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, dans des affrontements avec la police, à la suite d'une manifestation pour le paiement des bourses.

Rappelons que le leader du parti Rewmi (opposition), Idrissa Seck, a affirmé au lendemain de la mort par balle de l’étudiant Fallou Séne à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Nord), que c’est la "dernière fois" qu’il tolérera qu’un des fils du pays "soit assassiné" ajoutant que "Macky Sall a transmis sa peur de quitter le pouvoir aux forces de sécurités.

Le Procureur du tribunal de grande instance de Saint-Louis Nord), Ibrahima Ndoye, a quant à lui quantqualifié la mort par balle de l’étudiant Fallou Séne de "drame national qui n’honore personne", mercredi face à la presse.

Le maitre des poursuites a soutenu que "l’enquête se poursuit" et que "tout sera clair d’ici à dimanche".

Le sit-in de la CS-MEF sera analysé comme une grève illégale

Le sit-in de la CS-MEF sera analysé comme une grève illégale

15:30

Le sit-in que projette du 28 mai au 1er juin la Coordination des syndicats du ministère burkinabè […]

12:30
le MPP plaide pour un renforcement des liens avec le RDR

le MPP plaide pour un renforcement des liens avec le RDR

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti du chef de l’Etat burkinabé Roch Kaboré […]

09:30
Lider, opposé au boycott de l’enrôlement

Lider, opposé au boycott de l’enrôlement

Liberté pour la démocratie (LIDER, Opposition), le parti de Mamadou Koulibaly, s’est dit samedi […]

06:30
Les syndicats du ministère de l'Economie en grève fin mai

Les syndicats du ministère de l'Economie en grève fin mai

La Coordination des syndicats du ministère burkinabè de l'Economie et des finances (CS-MEF), […]

17:23
Le FPI favorable à la révision de la liste électorale

Le FPI favorable à la révision de la liste électorale

Le président du Front populaire ivoirien (FPI, principal parti d’opposition en Côte […]

+