Gambie : Le début des ennuis judiciaires de Yahya Jammeh ?

Des actions judiciaires contre Yahya Jammeh
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 01 juin 2018 à 17:49 | mis à jour le 01 juin 2018 à 17:49

Exilé en Guinée équatoriale depuis sa perte du pouvoir, Yahya Jammeh pourrait connaitre des jours tumultueux, tant les actions judiciaires contre l'ancien président gambien se multiplient.

Yahya Jammeh bientôt extradé vers Banjul ?

Yahya Jammeh croyait sortir de l'ornière après s'être envolé pour Malabo en janvier 2017. Que nenni! Quand bien même le président équato-guinéen Teodoro Obiang N'Guema a affirmé que l'ex-président gambien est sous sa protection, les choses pourraient très vite évoluer.

En effet, les autorités judiciaires ghanéennes ont émis une demande d'extradition contre l'ancien homme fort de Banjul. Ce dernier est accusé du massacre de 44 migrants ghanéens en partance pour l'Europe et qui ont échoué sur les côtes gambiennes en 2005.

Et comme le rapporte Reed Brody de Human Rights Watch : « Soupçonnés d'être des mercenaires, ils ont été assassinés après avoir été détenus par les staffs de l'armée de la marine et de la police, c'est-à-dire les associés les plus proches de Yahya Jammeh. » Le gouvernement d'Accra appelé à « protéger les intérêts de tous les Ghanéens » est donc en train d'examiner cette demande d'extradition.

Et comme si c'était le signal déclencheur contre Jammeh, une autre affaire vient de surgir en Gambie. Il s'agit d'une plainte déposée devant la juridiction civile de la Haute Cour de Banjul, ce 31 mai, par trois victimes du traitement contre le Sida que l'ancien chef d'Etat les as obligés à suivre.

Ainsi que l'explique leur avocate Combeh Gaye : « Yahya Jammeh est accusé de négligence. Il s'est présenté comme quelqu'un capable de soigner le sida. Et les plaignants en ont souffert, ils ont été forcés d'abandonner les médicaments que prennent d'habitude les personnes porteuses du virus. Et cela a eu beaucoup de conséquences. » Ceux-ci demandent donc des dommages et intérêts au « dictateur du développement ».

Adama Barrow, le nouveau président gambien, contribuera-t-il à mettre le grappin sur Jammeh afin qu'il réponde de toutes ses responsabilités ? Bien malin qui pourrait faire le bon pronostic



Les commentaires
Prochainement disponible...