CIV: Trois braqueurs incarcérés à Daloa, transférés à la Maca

Après une tentative d'évasion à la prison civile de Daloa, les bandits transférés à la Maca

Le procureur de la République près du Tribunal de première instance de Daloa (Centre-ouest ivoirien), Pascal Hien, a indiqué que trois braqueurs détenus à la prison civile de la ville ont été transférés mercredi à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), après qu’un commando armé a tenté de les faire évader la veille.

De la prison civile de Daloa à la Maca

Interpellés le 19 avril à Man (Ouest) dans le braquage de la société Amanda Prestige (distributrice de produits d’Orange Côte d’Ivoire), ces trois braqueurs ont été jugés, puis condamnés à 20 ans de prison ferme chacun et 20 millions FCFA d’amende par le Tribunal de Daloa.

‘‘Ces individus ont voulu organiser leur évasion’’, a affirmé Pascal Hien, expliquant qu’elle devrait être mené par ‘‘un commando de cinq personnes possédant quatre kalachnikovs avec des doubles chargeurs, un pistolet automatique et des grenades offensives’’.

‘‘Nous avons pris des dispositions administratives pour pouvoir faire partie ce groupe-là à la Maca’’, a-t-il dit, ajoutant que ce gang n’est pas à sa première tentative.

Le procureur général près du tribunal de première instance de Daloa, a annoncé début mai, une peine de 20 ans de prison ferme et 20 millions FCFA d’amende pour les trois braqueurs de la société Amanda Prestige (distributrice de produits d’Orange Côte d’Ivoire), après leur procès.

Il s’agissait de "Gnanan Bi Rodrigue âgé, 31 ans, auteur de plusieurs braquages, spécialiste d’évasions qui est d’ailleurs l’organisateur de l’évasion des deux détenus de la préfecture de Daloa. Koné Amed 34 ans et Ouédraogo Inoussa , qui eux sont condamnés à 20 ans d’emprisonnement et de 20 millions d’amende", avait mentionné M. Hien.

Le procureur général près le tribunal de première instance de Daloa, a soutenu que cette évasion ne sera pas envisageable dans la localité et invite la population et la police a fait confiance à la justice.