Côte d’Ivoire/gouvernement: Koulibaly dénonce une équipe “pléthorique’

Mamadou Koulibaly

L’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Mamadou Koulibaly, fondateur de LIDER (Liberté pour la démocratie, opposition) a jugé “pléthorique’’ jeudi, le nouveau gouvernement du chef de l’Etat Alassane Ouattara, dénonçant “une démultiplication des ministères’’ dans l’objectif de “redistribuer des postes pour aller vers le parti unique’’.

Pour Mamadou Koulibaly, le nouveau gouvernement est un gouvernement de redistribution des postes

“Ce n’est pas un gouvernement de combat pour nous. C’est un gouvernement de redistribution des postes pour aller vers le parti unique, ne disons pas parti unifié mais plutôt parti unique’’, a déclaré M. Koulibaly, dans une vidéo diffusée sur la page Facebook de son parti.

“En regroupant ces ministères éclatés, on pourrait réduire le gouvernement à 12 ou 15 ministères’’, a proposé M. Koulibaly, qui a déjà annoncé sa candidature pour la présidentielle de 2020.

La Côte d’Ivoire dispose d’un nouveau gouvernement depuis mardi. Les ministres de l’ancienne équipe ont été quasiment tous reconduits, dans un exercice de jeu de chaises musicales et de redistribution des postes.

Mais ce qui frappe le plus, c’est son nombre : 36 ministres, dont le Premier ministre, cinq secrétaires d’État et deux ministres auprès du président de la République, contre 29 ministres pour l’équipe précédente.

Notons que Mamadou Koulibaly, président de (LIDER) avait invité le chef de l’Etat à ne "rien" casser, après que le gouvernement a annoncé jeudi des mesures dont le déguerpissement des personnes vivant dans la zones à risques à Abidjan, suite aux inondations qui ont fait 20 morts dont 18 dans la capitale économique ivoirienne.

"Il n’y a plus rien à casser", a-t-il insisté, ajoutant qu’il faut "surtout prendre des mesures vigoureuses contre tout ce qui est système de corruption dans la passation des marchés".