L’ ANP accuse Fraternité Matin de faire la "propagande" d’Adjoumani

L' ANP recadre Fraternité Matin

L’autorité nationale de la presse (ANP) , l’organe de régulation de la presse écrite en Côte d’Ivoire, a interpellé Fraternité-matin, estimant que le journal gouvernemental “outrepasse (sa) mission de service public’’ en faisant la “propagande’’ de Kobenan Kouassi Adjoumani, cadre dissident du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

ANP ramène le journal Fraternité Matin à l'ordre

Dans un courrier signé par son président Raphael Lakpé et adressé au Directeur de publication de Fraternité-matin, l’ANP évoque à titre d’exemple des articles publiés lundi 30 juillet dans le journal avec en titraille, à la Une : “Adjoumani sur ses terres : phé-no-mé-nal/le président du mouvement sur les traces d’Houphouet-Boigny a animé un grand meeting samedi à Bondoukou’’.

Pour l’ANP, le journal décrit cette activité politique “par des termes si élogieux qui leur donnent, par endroits, des allures de propagande’’.

Elle dit reprouver “ce traitement partisan de l’actualité qui outrepasse la mission de service public’’ confiée à ce journal d’Etat.

Chef de file de la fronde contre Henri Konan Bédié, le président du PDCI, Kobenan Kouassi Adjoumani continue de clamer son appartenance à l’ex-parti unique duquel il a été exclu.

Le 09 avril, le président ivoirien Alassane Ouattara a exhorté le CNP à "encourager" les journalistes "à relever le défi de la qualité", dénonçant une presse "excessivement politisée", à la cérémonie de remise du rapport de l’organe de régulation de la presse ivoirienne au chef de l’Etat

"Nous avons une presse (ivoirienne) qui est excessivement politisée", a affirmé M.Ouattara, invitant les journalistes à "faire preuve d’objectivité" dans leurs publications.

Pour lui, "des actions fortes doivent être menées pour améliorer le contenu des journaux", exhortant le CNP à "encourager" les journalistes "à relever le défi de la qualité".

Le 20 avril, le Conseil national de la presse ivoirienne (CNP, organe de régulation), est désormais dénommé Autorité nationale de la presse (ANP), en application de la nouvelle loi portant régime juridique de la presse du 27 décembre 2017.