Côte d'Ivoire: Echauffourées entre partisans de deux candidats à Lakota

Des confrontations physiques entre partisans des candidats à Lakota

Des échauffourées ont éclaté mercredi matin entre partisans de Samy Merhy, candidat indépendant à sa succession aux municipales à Lakota (Sud-ouest ivoirien) et Abdoulaye Kouyaté, candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) au quartier général du maire sortant.

Altercation entre partisans de deux candidats à Lakota

Des partisans de M. Kouyaté, une dizaine, avaient entrepris de coller une affiche de leur candidat devant le quartier général de M. Merhy vers 07H45 (GMT et locale), après avoir été refoulés vers 04H00 (GMT et locale), ont confié des militants du maire sortant à Afrique sur7.

Il s’en est suivi un affrontement entre partisans de MM. Merhy et Kouayé, sans faire de blessé.

Interrogée, l’équipe de campagne du candidat du RHDP et député de Lakota, a indiqué qu’Abdoulaye Kouyaté n’a envoyé personne pour coller des affiches au QG de son adversaire.

Samedi, des affrontements ont éclaté dans la commune abidjanaise de Port-Bouët et à Guiglo, à l’Ouest du pays entre des partisans de candidats aux municipales dans ces localités, faisant des blessés.

Mercredi, la plateforme des organisations de la société civile pour l'observation des élections en Côte d'Ivoire (POECI, ONG), s'est dite préoccupée par les "tensions signalées" depuis l'ouverture de la campagne électorale, annonçant le déploiement de 900 observateurs dans tout le pays.

Quelque "30.000 policiers, gendarmes et militaires", ont été mobilisés pour la sécurisation de ces élections municipales et régionales du 13 octobre.

"Une sécurisation préventive" était annoncée "à partir du 08 octobre" dans une quarantaine de localités qui présentent des menaces de troubles".