CPI - Côte d’Ivoire : Konan Bédié favorable à la libération de Gbagbo

Henri Konan Bédié veut Laurent Gbagbo libre
Par Gary SLM
Publié le 14 décembre 2018 à 09:36 | mis à jour le 14 décembre 2018 à 09:36

La politique reprend ses droits en Côte d’Ivoire où l’idée pour le PDCI de former une nouvelle alliance politique fait dire à son président Henri Konan Bédié que Laurent Gbagbo doit recouvrer sa liberté. Le patron du parti fondateur de la Côte d’Ivoire moderne a confié sur France24, son souhait d’une libération du père du pluralisme politique en Côte d’Ivoire.

Henri Konan Bédié veut voir Laurent Gbagbo libre

Laurent Gbagbo pourrait être provisoirement libéré dans les prochains jours, le temps pour les juges de la CPI de se prononcer sur la question de son acquittement face à aux accusations portées contre lui par le bureau du procureur. Henri Konan Bédié, président du PDCI RDA et surtout ancien allié du RDR du Président Alassane Ouattara contre Laurent Gbagbo, dès 2005, a clairement indiqué qu’il fallait libérer l’ancien opposant à Felix Houphouet Boigny.

Il a déclaré : « Je pense que cela fait 7 ans que Laurent Gbagbo est en prison à La Haye. Quels que soient les crimes qu’il a commis, je pense que 7 ans, ça suffit pour la justice. Je pense que comme son procès tire à sa fin, j’espère vivement qu’il retrouve la liberté, sa liberté, et qu’il rentre en Côte d’Ivoire. »

Cet avis de Henri Konan Bédié, comme il fallait s’en douter, cache bien un intérêt, celui de former une nouvelle plate-forme politique avec son parti le FPI. Le patron du parti de feu Felix Houphouet Boigny a déclaré avoir échangé sur le sujet avec Laurent Gbagbo et qu’il lui a donné son accord pour faire bataille commune contre le RHDP parti unifié.

Konan Bédié se voit dans une allaince avec Laurent Gbagbo

« Absolument ! Je l’ai informé de ce que nous étions en train de mettre en place une nouvelle plate-forme et il m’a donné son accord pour contacter le FPI », a aussi déclaré Henri Konan Bédié à propos de Laurent Gbagbo.

Il faut noter qu'au plus fort de la lune de miel entre les Présidents Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara, le premier faisait campagne dans les médias européens pour expliquer qu'il fallait fait condamner Laurent Gbagbo. Depuis son divorce avec le RDR qui a refusé de l'idée d'une alternance politique au profit d'un cadre du PDCI, Bédié a changé d'avis et pense désormais à s'allier au même Laurent Gbagbo, dont il souhaitait la condamnation, pour évincer Ouattara du pouvoir.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
03