Côte d'Ivoire : Le nouveau CEMA Lassina Doumbia a pris fonction

Le CEMA Lassina Doumbia prend fonction
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 31 décembre 2018 à 17:56 | mis à jour le 31 décembre 2018 à 17:57

Promu Chef d'État major de l’ armée ivoirienne par le Président de la Côte d'Ivoire, le vendredi dernier, le Général Lassina Doumbia a effectivement pris fonction, ce lundi 31 décembre 2018. C'était en présence du Ministre de la Défense Hamed Bakayoko.

Lassina Doumbia soumis à une "obligation de résultat"

C'est officiel, le Général Lassina Doumbia est le nouveau Chef d'état-major de l'armée ivoirienne. La cérémonie de passation des charges s'est déroulée, en ce dernier jour de l'année 2018, à l'Etat-major des armées d'Abidjan - Plateau. Le ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, était présent pour donner son onction à cette cérémonie. Aussi, le nouveau patron des Forces armées de Côte d'Ivoire (FACI) entend redorer le blason de la grande muette, promettant de la rendre plus professionnelle et respectueuse des Institutions de la République.

Le Général de division Lassina Doumbia s'est également voulu reconnaissant de "l'Eternel des armées", puis à Alassane Ouattara pour la confiance en lui placée en le nommant à de hautes fonctions au sein de l'armée. Il a par ailleurs pris l'engagement de mériter la confiance du Président de la République, chef suprême des armées, il déclare que cette confiance le soumet à une « obligation de résultat ».

Devant les représentants du gouvernement, les grands commandements de l’armée ivoirienne et les illustres invités, le nouveau CEMA a décliné son objectif. « Je n’aurai qu’un seul objectif, un seul but durant mon temps de commandement. Agir pour que nous soyons fiers d’être des soldats et que la nation ivoirienne soit fière de son armée parce qu’elle donne l’exemple et le bon exemple. »

Avant de donner sa vision de l'armée qu'il entend construire : « Je reste convaincu que l’armée ne devrait pas être uniquement l’émanation de la nation, car elle pourrait en certaines circonstances porter en elle-même les contradictions de celle-ci. Pour ce faire, nous agirons sur deux axes. Premièrement, l’exercice et l’acceptation de l’autorité. Deuxièmement, la formation à notre emploi. »

Notons que le successeur du Général de Corps d'armée Sékou Touré entend par ailleurs « apporter la quiétude aux populations et inspirer la sérénité aux gouvernants pour un développement harmonieux de la Côte d’Ivoire. »