Abidjan: Après Soro, Affi N’guessan chez Jacques Ehouo pour lui “témoigner (sa) solidarité’’

Pascal Affi N'Guessan
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 14 janvier 2019 à 09:41 | mis à jour le 14 janvier 2019 à 09:41

Après le chef du parlement Guillaume Soro, le président du Front populaire ivoirien (FPI, Opposition) Pascal Affi N’guessan s’est lui également rendu dimanche au domicile du vainqueur de l’élection municipale du Plateau, par ailleurs député de cette commune abidjanaise, Jacques Ehouo, poursuivi par la justice pour “détournement’’ de fonds publics.

Affi apporte son soutien à son collègue, le député Jacques Ehouo

“Nous sommes venus témoigner notre solidarité à un confrère qui est agressé dans ses droits et sa dignité à travers des poursuites injustes et injustifiées orchestrées contre lui par le pouvoir’’, a déclaré M. Affi N’guessan, au terme de sa visite, face aux journalistes présents.

Pour le président du FPI, par ailleurs député de Bongouanou (centre-est), le gouvernement du chef de l’Etat Alassane Ouattara “n’a aucun respect pour la démocratie et pour le peuple’’ ivoirien.

Aussi, a-t-il appelé à un rassemblement des opposants pour faire face à la “dictature’’ dont il accuse le chef de l’Etat de vouloir instaurer.

Jacques Ehouo est soupçonné d’avoir été l’un des acteurs d’un détournement de fonds (portant sur près de 6 milliards FCFA) organisé par la mairie du Plateau, alors dirigée par son oncle Noël Akossi-Bendjo qui avait été démis de ses fonctions en août par le gouvernement.

Auditionné par la police économique jeudi après-midi, il a finalement été inculpé. Une information judiciaire a été ouverte.



Articles les plus lus
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Oscar Le Motard, sa femme l'a quitté à cause d' Arafat DJ
04
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Décès d'Arafat dj: Voici les héritiers de ses droits d'auteur