Burkina: Les enseignants annoncent la suspension de leur grève

Les enseignants Burkinabè reprennent le chemin des classes
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 03 février 2019 à 12:14 | mis à jour le 03 février 2019 à 12:14

Les enseignants burkinabè, réunis au sein de la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE), ont annoncé samedi à Ouagadougou la suspension de leur mot d’ordre de grève lancé depuis décembre, ce qui induit la reprise des évaluations scolaires dès lundi, évoquant le "nouvel esprit de dialogue" du gouvernement face à leurs revendications, lors d’une conférence de presse.

Les enseignants Burkinabè reprennent le chemin des classes

"La Cnse décide de la suspension de son mot d’ordre en cours (pour) une durée de deux mois", a indiqué le coordonnateur Bonaventure Bélem, ajoutant que la décision des enseignants est motivée par le "nouvel esprit de dialogue" du gouvernement, face à la presse.

Cette suspension vise à rétablir un "certain équilibre" afin que les échanges avec le gouvernement se fassent "sans a priori", car maintenir le mot d’ordre pourrait constituer une "pression supplémentaire" de la Coordination, a expliqué M. Bélem, qui a assuré que le mouvement sera "levé" en cas de "satisfaction" des revendications au bout des deux prochains mois.

Pour ce qui est de l’année scolaire, il a affirmé que la Cnse "n’est pas dans une logique de réorganisation" du planning et ne compte pas demander à ses membres de "faire des efforts supplémentaires pour rattraper les notes", rappelant que l’année dernière, les enseignants ont été "victimes de coupures pour fait de grève", alors qu’ils avaient "sacrifié (leurs) vacances" pour rattraper le temps perdu.

Début décembre 2018 la CNSE a appelé à la suspension des évaluations scolaires, puis a durci plus tard son mouvement en y ajoutant le "non traitement des dossiers d’examen et concours" du primaire au secondaire ou encore "l’arrêt du traitement et la transmission du courrier (données statistiques, rapports trimestriels)" entre autres, dans le but d’"exiger un traitement diligent du protocole" d’accord signé en janvier 2018 avec le gouvernement.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
04
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Eudoxie Yao tabassée en France, ce qu'il s'est passé