Côte d'Ivoire : Grève à l'Université FHB, des Enseignants radiés

Des enseignants de l'U-FHB radiés

La hiérarchie de l'Enseignement supérieur a frappé fort dans le camp des enseignants grévistes de l'Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody. Des enseignants-chercheurs ont écopé de lourdes sanctions allant jusqu'à la radiation, lors d'un Conseil de discipline.

La radiation d'Enseignants - Chercheurs inquiète les étudiants

La grève lancée par la Coordination des Enseignants et Chercheurs (CNEC) connaît un franc succès depuis le début. Les amphithéâtres, laboratoires et autres salles de travaux dirigés (TD) sont jusque-là fermés.

Alors que ces enseignants s'attendaient à des discussions avec leur hiérarchie pour trouver des solutions quant à l'amélioration de leurs conditions de travail, deux d'entre eux ont été suspendus pour douze mois. En réponse à cette sanction, les grévistes ont durci le ton en annonçant, le 4 février, une grève d'une année.

L'on apprend par ailleurs que quatre membres de la CNEC ont été révoqués de leurs postes, sept autres ont été suspendus. Ces nouvelles sanctions font donc planer sur le temple du savoir le spectre d'une année blanche.

Les étudiants s'inquiètent donc de ce que décideront leurs Maîtres de la CNEC qui sont déterminés à poursuivre leurs revendications jusqu'à l'obtention du paiement de leurs heures complémentaires.

Albert Toikeusse Mabri, Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, est donc interpellé pour trouver, au plus tôt, une solution à cette crise qui secoue l'Université.